Tancrède, de Ugo Bellagamba

Posted on 11 août 2011

L’uchronie est à la mode en ce moment, preuve en est ce roman de Ugo Bellagamba sorti en 2009 aux éditions des Moutons Électriques, porté par une superbe couverture signée Arnaud Cremet. Une uchronie donc, qui prend sa source au temps des Croisades, la première pour être précis.

Quatrième de couverture :

Année 1096. Lorsque son oncle, Bohémond de Tarente, décide d’abandonner Syracuse et de répondre à l’appel à la Croisade lancé par le pape Urbain II, le prince Normand Tancrède de Hauteville y voit la récompense de ses prières vibrantes. Quitter un Occident qui, inexorablement, s’enténèbre, et marcher sur Jérusalem pour délivrer le Tombeau du Christ et baigner dans la lumière de Dieu… Quel destin plus glorieux pourrait-il y avoir pour un jeune chevalier qui a grandi dans l’ombre d’un grand-père conquérant et d’une mère qui lui a enseigné la foi et la dignité ? Pourtant. par-delà Pont-de-Fer, Antioche, et les premiers carnages, la Terre Sainte se révèle bien différente de tout ce que Tancrède avait imaginé. La médiocrité y côtoie le sublime, la vanité le recueillement, et l’Infidèle s’y révèle plus honorable que le Croisé. Dans cet univers à la géopolitique complexe, le cheminement d’un chevalier ne peut être simple. Tour à tour apostat et assassin, paria et maître, de l’Anatolie à la Mer Caspienne, Tancrède devient l’acteur historique qui, d’abord en son for intérieur puis par ses actes, est appelé à changer le destin de deux mondes, en accomplissant la plus difficile des conquêtes : celle de son identité.

 

Et si les Croisades avaient été différentes ?

Voici un donc un roman qui prend le parti de démarrer à partir d’une trame historique, puis de dévier pour refaire l’Histoire. Vous allez me dire qu’il fallait s’y attendre, puisque ce roman s’intitule « Tancrède, une uchronie ».

Mais il faut ici remarquer la finesse avec laquelle l’auteur passe de faits historiques à des faits inventés. Par petites touches, de ci, de là, il amène Tancrède, un chevalier normand du temps de la première croisade ayant réellement existé, a dévier de sa « course réelle », et à lutter pour un monde en paix. J’avoue ne pas être un spécialiste de cette époque, et il m’était donc difficile de déterminer à quels moments les actes de Tancrède et les évènements autour de lui ne correspondent plus à la réalité, mais j’ai pris plaisir à me documenter sur cette époque parallèlement à ma lecture. Un peu de culture en plus, bonne idée, non ? En tout cas, le roman permet au lecteur de porter un regard neuf sur notre monde actuel. Et c’est là toute la force de ce livre, car les résonances vers notre époque sont nombreuses : religion, fanatisme, tolérance, etc…

A travers une analyse très fine et très bien documentée du contexte géopolitique de l’époque, on en vient inévitablement à réfléchir sur le rôle des religions dans les guerres, les animosités entre les peuples, etc… Mais sans porter aucun jugement finalement, car toutes les factions citées ont leurs bons et leurs mauvais côtés.
Profitons-en d’ailleurs pour saluer l’habileté de l’auteur qui réussit à ne pas perdre le lecteur malgré la multitude d’intervenants différents (chiites, sunnites, turcs seldjoukides, chrétiens croisés, assassins et byzantins). Quelques pages de plus aurait pu permettre tout de même d’y voir un peu plus clair car les machinations politiques sont nombreuses, mais rien de rédhibitoire…

Histoire haletante, récit court et percutant (les batailles sont sanglantes, les descriptions ne trainent pas et sont très parlantes, il n’y a pas de longueurs car l’auteur n’hésite pas à utiliser à de nombreuses reprises les ellipses temporelles), belle écriture (bien que peut être un peu « froide »), font que ce livre se dévore en à peine quelques heures. Mais il mérite vraiment d’être découvert.

PS : j’ai classé ce livre en science-fiction pour éviter de créer une nouvelle catégorie assez vide : l’uchronie. Pour tant ce roman y aurait toute sa place, car cette uchronie historique (au sens chronologique du terme) n’a rien d’une œuvre de science-fiction… Si d’autres romans de ce type apparaissent dans ce blog, je reverrai peut être mon jugement…

  
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestmail