Avengers, de Joss Whedon

Posted on 12 mai 2012

Comme souvent, j’arrive après la tempête, mais mieux vaut tard que jamais ! J’ai donc enfin vu le fameux « Avengers » de Joss Whedon, le film de super-héros qui fait kiffer tous les geeks amateurs de ces personnages surhumains. Je grossis le trait bien sûr, et d’ailleurs je peux me permettre car je fais aussi un peu partie de ces geeks là. Bon, d’assez loin tout de même puisque je ne lis pas (encore…) de comics et que je n’ai pas vu les derniers films sortis (« Thor », « Captain America », « Iron Man 2 », « Hulk 2 »). Mais je n’y suis pas insensible.

Et donc, ces « Avengers », qu’en penser ? Et bien ma foi, du bien ! Alors bien sûr, ce ne sera une révélation pour personne, mais il vaut mieux déposer son cerveau en entrant dans la salle. Rassurez-vous, ça ne vous empêchera nullement de profiter du scénario, celui-ci ayant dû être écrit rapidement sur un coin de table. Mais peu importe. Moi ce que je voulais, c’était voir se réaliser un fantasme d’amateur de super-héros : voir sur grand écran la réunion de plusieurs d’entre eux, et pas des moindres : Captain America, Iron Man, Hulk, Thor, Oeil de Faucon, et la Veuve Noire. Du beau linge donc. Et de ce côté là, j’ai été servis : de l’action à gogo, parfois vraiment impressionnante (la dernière heure à New-York vaut le coup d’oeil), des personnages forts (je ne parle pas de psychologie, quoique Bruce Banner/Hulk est plutôt intéressant, mais disons que les personnages sont quand même assez imposants par eux-même), quelques bons mots par ci par là (même si de ce côté là, je trouve que ça ne fait pas mouche à tous les coups, loin de là, même pour Tony Stark/Iron Man…). Mission accomplie de ce côté là.

On est donc clairement dans le gros film américain de divertissement. Objectif : en mettre plein la tronche aux spectateurs. Puisqu’il faut être dans l’air du temps, le film est diffusé en 3D, et comme dans 95% des cas, ça n’apporte rien au film. Mais peu importe, le contrat est rempli. Comme je le disais plus haut, le scénario est indigent, et c’est bien dommage. Le fait de ne pas avoir vu les films « de présentation » de ces « Avengers », excepté le premier « Iron Man », ne m’a pas posé de problèmes même si je suis sans doute passé à côté de quelques subtilités (si on peut appeler ça comme ça…), du genre l’origine de Thor et sa relation avec son frère Loki, l’arrivée de Captain America à notre époque (puisqu’il a été créé durant la seconde guerre mondiale), ou bien ce fameux cube cosmique, objet de toutes les convoitises.

J’ai donc eu ce que j’étais venu chercher. Et malgré sa longueur, je n’ai pas vu le temps passer (près de 2h30 tout de même, nécessaire à l’introduction de chaque personnage. Notons d’ailleurs qu’aucun d’entre eux ne prend le pas sur les autres, alors qu’il aurait été tellement facile de mettre en avant Iron Man, sans doute le plus populaire actuellement). Bon signe. Et d’ailleurs, preuve que ce film a été une belle satisfaction, j’ai décidé dans la foulée de regarder les films de super-héros que j’ai ratés ces dernières années. Voire même de me mettre aux comics, mais ceci est une autre histoire…

Maintenant, je rêve d’une chose : on prend les mêmes (voire plus) et on recommence, mais cette fois avec un scénario intelligent qui pose des problématiques poussant à la réflexion. Un peu comme l’avait fait Bryan Singer en son temps avec le premier « X-Men » (et je me souviens encore de cette incroyable scène d’introduction qui me fait à chaque fois frissonner)…

  
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestmail