The dark knight rises, de Christopher Nolan

Posted on 9 août 2012

Très attendu après les réussites de deux films précédent, « Batman begins » et surtout « The dark knight » avec l’énorme prestation du regretté Heath Ledger en Joker, « The dark knight rises » se devait de conclure la trilogie de Christopher Nolan de la plus belle des manières. Peut-on dire que c’est réussi ? Oui et non.

ATTENTION SPOILERS !!

Oui car il faut bien avouer que le film, malgré sa longueur, bénéficie d’une intrigue relativement solide (notamment en comparaison d’autres films de super-héros), en mettant encore une fois notre chauve-souris préférée aux prises avec un super-vilain emblématique des comics (le fameux Bane), le tout en gardant un ancrage réaliste et assaisonné de préoccupations actuelles (l’attaque de la bourse et le discours de Bane faisant immanquablement penser au mouvement « Occupy Wall Street » aux Etats-unis, entre autres).

Oui car il réserve son lot de scènes cultes : la première scène de Catwoman, l’attaque du stade, les explosions sur les ponts qui coupent Gotham du reste du monde, et surtout le premier combat entre Bane et Batman, vierge de tout accompagnement musical pour accentuer la pression, qui restera comme une des scènes majeures de la trilogie entière.

Oui car les acteurs sont une nouvelle fois impeccables : Christian Bale est encore une fois très bon, sans doute plus encore en Bruce Wayne qu’en Batman ce qui ne fait que renforcer la personnalité du héros, Anne Hattaway incarne particulièrement bien et à sa manière la féline Catwoman, Michael Caine en Alfred est une nouvelle fois le meilleur acteur du film malgré une présence restreinte, mais c’est lui qui apporte cette touche de sensibilité qui sans cela aurait sérieusement manqué au film, Tom Hardy impose sa présence en Bane, Gary Oldman montre encore son talent en incarnant Jim Gordon.

Oui car tout film de super-héros qu’il soit, il nous montre un Batman au bord du gouffre, aussi bien physiquement que psychologiquement. Sous le masque il y a un homme, qui se pose des questions, qui aime Gotham par dessus tout, et qui a peur de la voir sombrer. Car tout ce que veut Batman, c’est que Gotham n’ait plus besoin de Batman, hormis son propre symbole, le symbole de la justice. Et pour cela, il va devoir mourir puis renaître…

Oui car Hans Zimmer, le compositeur, livre une partition très dense, intensifiant encore un plus l’action du film. Certains disent qu’il fait un peu toujours la même chose. Certes, mais il faut avouer qu’il envoie du lourd ! La piste « Imagine the fire » sur la B.O. est assez emblématique de l’intensité de sa composition.

Oui car la pression du film monte crescendo jusqu’à un final épique, prenant tout Gotham en otage.

Oui car il offre tout simplement une très belle conclusion, en jouant à nouveau sur la notion de symbole, et de héros dont le peuple a besoin.

Et puis il y a aussi du non. Non car un acteur n’est pas au niveau : Marion Cotillard a en effet bien du mal à s’imposer à l’écran, ce qui est bien gênant tant son personnage est au final extrêmement important. Et l’une de ses scènes est carrément ratée.

Non car Bane, aussi imposant soit-il, n’arrive pas à éclipser le Joker du film précédent. Sa froide détermination n’atteint pas l’intensité de la folie psychotique et imprévisible du Joker.

Non car le propos politique au fond me dérange quelque peu. Les anticapitalistes sont forcément des terroristes anarchiques, plus animés par la destruction que par un réel changement pour le bien de tous et Batman, en remettant Gotham dans « le droit chemin » (c’est à dire en rétablissant l’ordre établi) est un héros. Étrange…

Non car le film est finalement trop ambitieux. Il tente de multiplier les fils de l’intrigue, jusqu’à l’excès et finalement pour certains d’entre eux sans les développer suffisamment pour justifier leur présence. Peut-être aurai-il mieux valu se limiter de ce point de vue, ou bien carrément proposer un film de 3h30 !

Alors au final, il y a plus de oui que de non, et surtout sur des critères pour moi plus importants. Alors réussi ce « Dark knight rises » ? Difficile de faire la fine bouche. Sans doute « The dark knight » lui reste-t-il supérieur, mais comme je le disais plus haut, il apporte une superbe conclusion à la trilogie. Et prise dans son ensemble, la trilogie de Christopher Nolan est sans doute ce qui est arrivé de mieux à Batman depuis Tim Burton (dans un tout autre genre, bien plus réaliste), qu’on se le dise !

  
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestmail