Salon du livre de Quessoy

Posted on 8 octobre 2012

Ce week-end avait lieu le salon du livre « Litt’ et nature » de Quessoy, un petit village des Côtes d’Armor en Bretagne. Il s’agit d’un petit festival, pas orienté spécifiquement sur les littératures de l’imaginaire, même si celles-ci se trouvaient mises à l’honneur cette fois-ci.

Au menu : conférences, dédicaces, expositions, etc… L’occasion d’y passer tranquillement un dimanche après-midi.

Il y avait une conférence à laquelle je souhaitais assister, aussi bien pour son thème (les énergies dans la littérature) que pour ses invités (notamment Andreas Eschbach dont je ne saurais trop vous recommander l’excellent « Des milliards de tapis de cheveux »). Elle fut précédée d’un joli hommage de Jöelle Wintrebert à Roland C. Wagner, disparu le 5 août dernier, et qui devait venir à ce festival. La conférence en elle-même fut intéressante bien qu’un peu rapide, de quoi démontrer tout de même à quel point notre société est dépendante de cette matière première qui va devenir de plus en plus rare : le pétrole.

Quant au salon du livre en lui-même, ce fut l’occasion de croiser quelques auteurs comme le timide et breton d’adoption Andreas Eschbach après sa conférence, Lionel Davoust (qui y va lui aussi de son petit mot sur ce salon), et Thomas Geha et Sylvie Denis qui ont vu leurs velléités artistiques (comprenez quelques jolis gribouillages en attendant les trop rares curieux) brusquement interrompues par mon arrivée… Je suis ravi de voir que Thomas Geha a des idées plein la tête pour la suite de ses ouvrages ! En revanche, j’étais venu avec « Exodes » de Jean-Marc Ligny pour une dédicace, mais l’auteur était reparti avant mon arrivée. De même Joëlle Wintrebert a rapidement quitté le festival.

De gauche à droite : Andreas Eschbach, Jean-Marc Ligny, Joëlle Wintrebert, Sylvie Denis et Thomas Geha. Photo de Lionel Davoust, avec sa permission.

Je ne suis tout de même pas parti les mains vides, avec le recueil dédicacé « Les créateurs » de Thomas Geha et « Des milliards de tapis de cheveux » d’Andreas Eschbach, dédicacé lui aussi.

Une bien belle fin de week-end en somme !

  
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestmail