Iron Man 3, de Shane Black

Posted on 29 avril 2013

Dans le genre super-héros au cinéma, Iron Man en est le porte-étendard. Après les énormes succès des deux volets précédents, l’installation d’une réelle continuité cinématographique entre les films des super-héros issus du catalogue Marvel, et une première phase parachevée par l’apothéose « Avengers », le troisième opus de l’homme en armure (inaugurant la deuxième phase de Marvel au cinéma) était attendu au tournant. Entre grandes attentes et peur de la déception, le nouveau réalisateur Shane Black (puisque Jon Favreau a passé le flambeau) avait une belle pression sur les épaules.

Iron Man afficheAprès un « Avengers » qui a vu Tony Stark/Iron Man découvrir qu’une menace extraterrestre pèse sur la Terre, c’est donc un homme inquiet, voire même psychologiquement atteint que l’on retrouve ici. Sa relation avec la charmante Pepper Pots est vacillante, il se noie dans son « hobby », délaissant tout le reste et tout le monde dans le seul et unique but de protéger à tout prix sa bien aimée… C’est alors qu’un homme qui se fait appelé le Mandarin fait peser une nouvelle menace. Et quand Tony Stark se retrouve personnellement impliqué, c’est face à un redoutable ennemi qu’il doit faire face.

Iron Man 09Vous l’aurez remarqué, ce n’est pas avec ce film que nous aurons droit à un scénario d’une originalité folle, mais puisque qu’il s’agit d’une adaptation d’un comics, accordons lui le bénéfice du doute. Je ne ferai de toutes façons pas de comparaison, n’ayant pas lu le comics d’origine (Iron man : Extremis pour ceux qui veulent tout savoir). Néanmoins, qu’on le veuille ou non, on ne va pas voir un film de super-héros pour se creuser les méninges ou réfléchir sur le sens de la vie. C’est dommage mais c’est comme ça. On va donc voir Iron Man pour du grand spectacle. Et grand spectacle il y a, mais pas tant que ça. Oh bien sûr, les scènes d’action sont comme toujours ultra bien foutues (la scène finale bien sûr, magistrale, mais aussi une scène de destruction qui va toucher Tony Stark directement, ou bien encore un superbe sauvetage aérien), mais le film va un peu plus loin que ça. Malheureusement pas assez à mon goût, car si les producteurs avaient dans l’idée de nous servir un Iron Man à la sauce « Batman façon Nolan« , c’est à dire sombre et torturé, il faut bien dire que le coup est franchement manqué : les atermoiements psychologiques de Stark ne m’ont absolument pas touché ! J’ai même trouvé ces passages assez foireux… Et quand on ajoute à un Tony Stark sans ressource, loin de tout et de sa dulcinée, un gamin malin mais qui n’apporte rien ni à l’histoire ni au personnage (au alors seulement à la toute fin du film, mais on est alors tenté de se dire : tout ça pour ça !), on se demande où on va.

Iron Man 10Heureusement, le film a de bonnes idées. La plus importante étant de surprendre le spectateur. Et c’est tellement peu souvent le cas dans des films ultra-calibrés comme celui-là qu’il faut saluer la campagne de communication de Marvel qui aura réussi à éluder ce point ! Bien joué ! J’ai cru voir ici ou là que les connaisseurs en revanche sont pour le moins partagés sur le sujet puisque cela touche un personnage important des comics, mais comme je n’ai pas de point de comparaison, je fais partie des convaincus. Autre bon point : les personnages, qui prennent enfin un peu d’épaisseur. Je pense bien sûr aux personnages secondaires, trop souvent laissés à l’abandon (Robert Downey Jr quant à lui est fidèle à lui même, très bon en Tony Stark, maniant avec brio la dérision, même si pas mal de pointes d’humour du film tombent un peu à pas (la faute au doublage ?), voire sont même de trop, comme une scène d’infiltration un peu ridicule…) . Ici, Don Cheadle en colonel Rhodes/War Machine/Iron Patriot, Jon Favreau en Happy Hogan et Gwyneth Paltrow en Pepper Pots deviennent plus intéressants. Dommage tout de même que pour cette dernière, alors qu’on aurait pu prendre une direction assez intéressante, un deus ex machina balaie tout à la fin du film…

Iron Man 08Soyons clair : « Iron Man 3 » dépote, mais peut être pas autant que ce à quoi je m’attendais, d’où peut-être une petite pointe de déception. Ce film marque le début de la phase 2 de Marvel, on repart sur de nouvelles bases. Je trouve tout de même dommage que pour cela, le réalisateur ait souhaité se détacher des autres films de Marvel : pratiquement aucune allusion autre que cette vision qui hante le héros (où est le S.H.I.E.L.D. alors que le président des USA est menacé ?). Pire : la scène post-générique ne sert absolument à rien, alors que c’est d’habitude un excellent moyen pour teaser sur les prochains films… Une belle cartouche gâchée ! On est donc assez loin de l’explosif « Avengers ». Non « Iron Man 3 » n’est pas un nouveau « Avengers ». Pour cela, il faudra attendre… « Avengers 2 », déjà prévu pour 2015. En attendant, ce nouvel épisode permet de passer un bon moment. Surprenant par moment, bien construit, avec un méchant vraiment à la hauteur du héros, on peut dire que la mission de Shane Black est accomplie. Pas forcément les doigts dans le nez, mais accomplie quand même et c’est bien le principal !

Iron Man 07

  
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestmail