Zapping cinéma, épisode 2

Posted on 19 août 2013

Nouvel épisode de mes aventures cinématographico-DVDesques voire VODesques. Il y a même un petit bonus série TV cette fois-ci.

 

Moi moche et méchantMoi moche et méchant, de Pierre Coffin et Chris Renaud

Avant d’aller voir le deuxième épisode, il me fallait bien voir le premier (enfin rien d’obligatoire mais j’aime bien avoir toutes les cartes en main). Et ce fut un bon moment ! Quelque peu lassé des nombreux blockbusters basés sur une construction identique, j’ai passé une belle soirée devant ce film amusant, qui ravit sans doute autant les enfants que les adultes. Bien sûr, c’est là aussi cousu de fil blanc, on devine la suite à des kilomètres, mais on sourit, on s’amuse, et c’est bien là l’essentiel. Mention spéciale à Gad Elmaleh qui fait un très bon boulot sur la voix de Gru (décidément cet acteur m’étonne de plus en plus dès lors qu’il abandonne les trucs vraiment idiots style « Chouchou » ou « Coco », je l’ai par exemple trouvé très bon dans « La rafle » ou dans « L’écume des jours »).

 

Moi moche et méchant 2Moi moche et méchant 2, de Pierre Coffin et Chris Renaud

Et voici donc le deuxième numéro. Dans la lignée du précédent, mais en plus varié, plus drôle aussi, bref en plus mieux. Le film bénéficie notamment de plusieurs lignes comiques : Gru, les trois petites filles (aaaaah, Agnès…^^) et les minions, diversifiant les situations. les doubleurs font encore un bon boulot, notamment Gad Elmaleh encore, et Eric Cantona. Pour le reste, pas de surprise : un moment de détente agréable. Une licence qui fonctionne bien donc, mais je reste quand même très dubitatif sur un film consacré uniquement aux minions, élément comique certes, mais à petites doses (je les d’ailleurs déjà trouvés limite trop utilisés dans ce film)…

 

Robin des boisRobin des bois, de Ridley Scott

Loin du héros romantico-fleur bleue du précédent film avec Kevin Costner, Ridley Scott nous conte ici les origines du héros. Origines fictives bien sûr pour un héros qui relève tout autant de la légende que de la réalité historique. Ce « Robin des bois » est un film qui repose toutefois sur un contexte historique crédible et qui a toute son importance puisqu’il relate en fait la façon dont le futur Robin des bois va peser sur des évènements mettant en péril la couronne d’Angleterre face aux vils Français. N’échappant malheureusement pas à de nombreuses approximations, ainsi qu’à quelques facilités (les méchants ont vraiment une tête de méchant) ou autres incohérences (les Français qui débarquent sur une plage cernée de falaises ??) le film est pourtant bien agréable. Robin Longstride est ici un ancien Croisé qui manie aussi bien l’épée que l’arc, et entre scènes intimistes et batailles épiques, Russel Crowe donne vie de belle façon à ce personnage vu et revu. Un bien bon moment.

 

OblivionOblivion, de Joseph Kosinski

Étonnamment, pour ce film qui s’est plutôt fait allègrement descendre par une majorité de spectateurs, j’ai bien aimé ! Je me demande si je ne suis pas devenu trop bon public…^^ Alors oui Tom Cruise fait le beau, oui on le voit sur quasi tous les plans, oui il sait tout faire, oui il est trop balèze. Et pourtant ça a fonctionné, grâce à une superbe photographie, des décors époustouflants, une esthétique travaillée (inspirée sans doute du jeu vidéo « Portal »), un récit qui sait prendre son temps sans noyer le spectateur sous un déluge d’action (chose rare en ce moment, même si du coup il n’évite pas certaines longueurs), et surtout une histoire qui mine de rien fleure bon la SF qu’on a plutôt l’habitude de voir en romans : aux nombreuses références filmiques (« Moon », « The Island », « 2001 », « La planète des singes », etc…) s’ajoutent en effet une dose de « Rendez-vous avec Rama » d’Arthur C. Clarke, un soupçon des « Berserkers » de Fred Saberhagen, etc… Et ça quelque part, c’est réjouissant, et ça m’a permis de plonger plus intensément dans le film, même si l’intrigue n’est pas toujours très adroitement racontée (en réservant tout de même quelques surprises). Evidemment, le film n’atteint pas la profondeur des réflexions amenées par ces illustres inspirateurs, mais il n’en a de toute façon pas la prétention. C’est un « simple » divertissement, et de ce point de vue, c’est plutôt réussi. Malheureusement, film américain oblige, ça se passe malgré tout sur le sol US, et la fin est bien sûr une sorte de happy-end (mais le plus dégoulinant a pu être évité, quoique…), mais finalement rien qui ne m’ait empêché de passer un agréable moment. Vous pouvez me jeter des pierres maintenant !^^

 

Game Of Thrones saison 2Game of Thrones, série TV, saison 2

Je devais en faire un article, et puis tout le monde en a déjà parlé à tort et à travers. Et finalement je n’ai pas grand chose à rajouter : la série poursuit sur sa lancée et reste de grande qualité. Il y aurait sans doute quelques petites choses à dire sur l’adaptation, car autant la première saison était très fidèle au roman, autant celle-ci se permet beaucoup plus de libertés (je vous renvoie ici ou , ou encore ici pour plus de renseignements, attention aux spoilers !). Rien de bien gênant au final, et les choix des scénaristes tiennent certainement au fait qu’on ne raconte pas une histoire de la même façon à la télévision que dans un roman. Parfois c’était vraiment réussi, parfois moins. J’espère simplement que du fait que la série avance plus vite que les romans, on n’en arrivera pas à certaines extrémités… Pour le reste, comme pour les romans, cette saga est passionnante. Il va falloir que je me mette à la lecture de la troisième intégrale moi, avant de regarder la troisième saison.

 

A suivre, bien sûr !

  
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestmail