Tombeau ouvert, Les Dossiers Dresden tome 3, de Jim Butcher

Je ne m’y attendais pas forcément en débutant ce cycle, mais je me suis attaché à Harry Dresden. Place donc au troisième tome, et une nouvelle plongée dans un Chicago perturbé par toutes sortes de créatures magiques…

 

Quatrième de couverture :

Harry Dresden a affronté son lot d’horreurs, des vampires surexcités aux garous psychotiques. Mais toutes ces années passées à combattre le surnaturel ne l’ont pas préparé à ça : le monde des esprits est devenu fou. Les fantômes harcèlent Chicago, des spectres torturés, violents et… sanguinaires. Quelqu’un – ou quelque chose – les pousse à se réveiller de méchante humeur. Pourquoi ? Et pourquoi la plupart des victimes ont-elles un lien avec Harry ? S’il ne le découvre pas bientôt, il pourrait bien lui aussi passer de l’autre côté.

 

Au tour des vampires !

Tombeau ouvert - Butcher

Et le charme opère à nouveau ! Le premier tome mettait en avant sorciers et démons, le deuxième les loups-garous, ici on se retrouve avec des spectres et des vampires ! Tout un programme !

Et ça marche ! Car à l’instar du deuxième tome et de ses loups-garous, les vampires ne sont pas des vampires classiques. Il y a une belle recherche d’originalité, et c’est plutôt bienvenu alors que ces individus aux dents pointues n’ont de cesse d’inonder les étals de nos libraires, jusqu’à l’overdose, alors que je ne suis personnellement pas fan de ces créatures mythiques… Ainsi les vampires sont divisés en trois groupes, la Cour Noire (se rapprochant le plus des vampires classiques), la Cour Blanche (se nourrissant des émotions de leurs proies), et la Cour Rouge (des créatures monstrueuses prenant une apparence humaine). Leurs forces et faiblesses diffèrent également quelque peu de ce que l’on a l’habitude de voir.

En plus de cela, l’histoire reste toujours aussi percutante (malgré un final un peu longuet), les situations variées et tendues (mention spéciale au « bal des vampires »), de nouveaux personnages font leur apparition (comme Michael, ce chevalier-paladin sans peur et sans reproche) ou bien d’autres tendent à se développer (comme la « fey » Léa, marraine de Harry), et l’univers de cette saga ne fait que s’enrichir. Avec en prime, un joli retournement de situation final, qui risque de bouleverser un peu les choses dans les tomes futurs.

Il faut vraiment noter que la qualité ne cesse de s’améliorer de tome en tome, Jim Butcher semblant être parvenu à perfectionner sa formule, avec cet univers qui devient de plus en plus profond et détaillé, et ces mystères qui prennent de l’ampleur et semblent clairement toucher Harry sur un plan très personnel, beaucoup plus que ce que l’on imaginait de prime abord.

Bref, ça se lit vite et bien, le sourire aux lèvres si on ne recherche pas la performance littéraire mais le simple plaisir de lire une aventure palpitante. Difficile de nier que je lirai la suite avec intérêt, même si le gros bémol de l’arrêt de la traduction française refrène sérieusement mes ardeurs. Pourquoi en effet se lancer dans des romans qui continueront de développer l’histoire en étant certain de ne jamais avoir le mot de la fin (à mois de lire en VO) ?…

 

Lire aussi les avis de Morgouille, Lady Lantern, Sia, Sylphe, Nastasia, Heclea, Deliregirl1, Phooka, Frankie, Alex, Heclea, Taliesin, Zatoun

 

  
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestmail