Dragons 2, de Dean DeBlois

Posted on 22 juillet 2014

Le premier film « Dragons », sorti en 2010 avait été une fort bonne surprise. Dreamworks montrait à travers lui que Pixar n’était plus seul sur le front des dessins animés en images de synthèse (le dernier grand film Pixar remontant pour moi à « Là-haut » en… 2009 !). Bien réalisé, vif, enlevé, avec un histoire amusante qui amène aussi son lot d’émotions, et avec même une fin douce-amère plutôt inhabituelle sur ce segment, Dreamworks a rapidement senti qu’ils tenaient là une licence potentiellement juteuse.

Dragons 2 - 10

Voir arriver un deuxième épisode, intitulé « Dragons 2 » (le brainstorming pour trouver le titre a dû être assez court…^^), est donc on ne peut plus logique, alors qu’une série TV a été développée pour faire le lien entre les deux films (il n’est bien sûr pas indispensable de l’avoir vue pour profiter de ce deuxième long-métrage). Mais parvient-il a être à la hauteur du premier ?

Dragons 2 - 17

La réponse est oui ! Car même si bien sûr la surprise n’est plus au rendez-vous, le studio parvient toujours à faire fonctionner sa recette. Recette qui n’a certes rien d’originale car elle est grosso-modo la même que pour le premier épisode, mais aussi car elle repose sur les fondamentaux de ce type de production : jeune héros, ribambelle d’amis allant du gaffeur à la jolie jeune fille, histoire simple avec pas mal de bons sentiments mais aussi quelques éléments susceptibles de parler aux adultes, beaucoup d’humour, quête du héros semée d’embûches, durant laquelle il comprendra que parfois aller au bout de soi-même se fait dans la douleur, etc…

Dragons 2 - 02

En bon fainéant que je suis, je vous colle ici le synopsis issu de la fiche Allociné du film :

Tandis qu’Astrid, Rustik et le reste de la bande se défient durant des courses sportives de dragons devenues populaires sur l’île, notre duo désormais inséparable parcourt les cieux, à la découverte de territoires inconnus et de nouveaux mondes. Au cours de l’une de leurs aventures, ils découvrent une grotte secrète qui abrite des centaines de dragons sauvages, dont le mystérieux Dragon Rider. Les deux amis se retrouvent alors au centre d’une lutte visant à maintenir la paix. Harold et Krokmou vont se battre pour défendre leurs valeurs et préserver le destin des hommes et des dragons.

Dragons 2 - 08

Côté technique, pas de surprise, c’est très joli, extrêmement travaillé jusque dans les détails. L’animation est superbe, et la direction artistique est dans la droite lignée du premier film : exquise, à tel point qu’on se prend parfois à plus admirer les décors ou les mimiques des dragons en arrière-plan plutôt qu’à écouter les dialogues des personnages. La réalisation est très maîtrisée, et parvient très bien à rendre le côté virevoltant que l’on attend de ces dragons un peu fous. L’impression de voler au milieu des personnages à dos de dragon est bel et bien là !

Dragons 2 - 05

Et les dragons justement ! Beaucoup plus nombreux et plus présents que dans « Dragons », ils ont ici un rôle prépondérant, avec même un background que les créateurs de la série ont bien développé, notamment au travers de certaines créatures que je ne dévoilerai pas ici, donnant à certains séquences des airs de batailles rangées à la « Warhammer », avec même un petit aspect « Godzilla » pas déplaisant…

Dragons 2 - 13

Au final, difficile de mettre en défaut ce « Dragons 2 » qui n’apporte certes rien d’original, se contentant de capitaliser sur la fraîcheur qu’avait amenée le premier épisode, mais qui remplit son joliment son office : distraire et apporter aux spectateurs 1h40 de plaisir. C’est finalement tout ce qu’on demande à ce genre de film.

Dragons 2 - 18

Dragons 2 - affiche

 

  
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestmail