Un arrivage en or !

Je ne l’ai jamais caché depuis que j’ai découvert la collection d’anthologies des Livres d’Or : j’adore, même si je n’en ai lu que très peu pour le moment (cinq pour être exact). Mais j’ai rapidement décidé de faire la collection de ces volumes (au nombre de 46, parus entre 1978 et 1987), un genre de parutions qui ne se fait malheureusement plus de nos jours (les nouvelles, en France, c’est casse-gueule, alors s’il faut en plus payer un ou des traducteurs(s) pour n’en vendre que quelques centaines maximum, c’est le plantage assuré. C’est malheureux, d’autant que ces recueils sont d’excellents moyens de découvrir des auteurs, mais le monde de l’édition de SF est ainsi fait, de nos jours).

Bon gré mal gré, au fil de mes quelques furetages en bouquinerie, et de quelques achats à pas trop cher sur le Net, j’en en acquis une douzaine. Et puis soudain, j’apprends qu’un membre de ma famille, anciennement férue de SF, doit prochainement déménager et a besoin de faire de la place. Et surtout j’apprends (car je ne le savais pas !) qu’elle possède bon nombre de ces fameux Livres d’Or. Ni une ni deux, je saute sur l’occasion pour vider ses étagères (pour être honnête, elle m’apporte un carton !^^). Résultat, je possédais déjà certains volumes, mais je récupère un max « d’inédits », tous en excellent état !

 

Arrivage Livres d'Or de la SF

Oui je suis heureux comme tout devant cette photo !^^

 

20 nouveaux volumes pour un don total de 28 livres ! Me voici donc avec une collection qui compte maintenant 32 numéros (et donc 8 exemplaires en double, ça sent les concours pour les gagner, ça !). Cadeau bonus, j’ai aussi récupéré quelques vieux J’ai Lu, quelques exemplaires de la collection du Masque Fantastique, et quelques exemplaires du Livre de Poche (qui me donne bien envie de commencer la collection de « La grande anthologie de la SF », les recueils « Histoires de… », mais pour ça on verra plus tard…).

 

Collection Livres d'Or de la SF

L’état actuel de ma collection

 

Bref, ça sent bon les vieilleries, mais des vieilleries comme ça, j’en veux encore !

 

  
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestmail