Avengers, l’ère d’Ultron, de Joss Whedon

Posted on 6 mai 2015

Le problème quand on parle des films de super-héros, c’est qu’il est facile de tomber dans la redite. Donc oui, ce film est plein d’action, oui il en met plein les yeux, oui il satisfera les amateurs du genre et ceux qui viennent chercher leur dose de spectaculaire. Jusqu’ici, rien d’original, le film a un budget pharaonique (pratiquement 280 millions de dollars, ce qui le place sur le podium des films les plus chers de l’histoire), il est donc calibré pour plaire au plus grand nombre, ce qu’il fait assurément pour peu qu’on ne soit pas allergique aux blockbusters super-héroïques.

 

Avengers L'ère d'Ultron 07

 

Mais alors que dire ? Le plus intéressant à mes yeux est que ce film s’inscrit dans la droite lignée de ses prédécesseurs (si on laisse de côté le prochain « Ant-Man », « Avengers, l’ère d’Ultron » clôt la phase 2 des films Marvel), et se doit donc d’être le résultat de tout ce qui a été présenté avant lui. Ainsi, tout en restant pleinement accessible à ceux qui n’ont pas vu les autres films, il regroupe de manière éclatante un casting de fou, sans laisser personne sur le bord du chemin, y compris certains seconds rôles vus dans les films précédents, en accordant le luxe à chacun d’avoir sa petite minute de gloire (et évidement un peu plus qu’une minute pour les principaux : Hulk, Captain America, Thor, Iron-Man, Black Widow et Hawkeye, ce dernier bénéficiant d’un supplément d’épaisseur, malheureusement un peu clichée).

 

Avengers L'ère d'Ultron 03

 

C’est finalement ce film qui démontre avec talent qu’il fait partie d’un tout, qu’un vrai univers de comics est en train de se construire sous nos yeux. Tous les films sont liés bien sûr, et cela va au-delà des personnages. Il y a tout un tas de petits riens, de petites allusions, qui récompensent la fidélité des spectateurs. Oui ce film est accessible aux débutants, cela fait évidemment partie du cahier des charges, mais plus les films sont nombreux, plus cela va relever de la gageure pour les producteurs. En tout état de cause, il y a une vraie progression au fil des films, et c’est avec cet « Avengers, l’ère d’Ultron » qu’on sent le mieux que quelque chose de plus grand infuse les films en arrière-plan, tout en donnant déjà les prémices de ce qui arrivera très prochainement (je pense bien sûr à « Captain America, Civil War » avec le conflit naissant entre Captain America et Iron-Man, ce dernier laissant donc le ressort comique à Thor, et c’est une vraie réussite), avec en plus de nouveaux personnages prometteurs.

 

Avengers L'ère d'Ultron 08

 

J’ai bien conscience d’insister sur des détails dans cette critique, mais j’ai aussi le sentiment que ceux qui aiment les films de super-héros aimeront ce film, les autres détesteront, et de toutes façons la majorité des spectateurs sait déjà à quoi s’en tenir. Ce sont donc les détails qui importent finalement, au-delà du grand spectacle attendu et qui ne fait pas défaut.

 

Avengers L'ère d'Ultron 02

 

Anvegers l'ère d'Ultron - affiche2

 

  
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestmail