Star Wars VII : Le réveil de la Force

* critique garantie sans spoilers !  (en revanche, les commentaires en regorgent !) *

S’il y a bien un petit film qui ne doit pas passer inaperçu en 2015, il s’agit sans doute de « Star Wars VII : Le réveil de la Force ». C’est pourquoi je vous propose ma petite critique pour qu’il ne passe pas inaperçu, ce serait bien dommage… 😉

 

Star Wars VII - 15

 

Blague à part, il est bien ce « Star Wars VII » ? La réponse est oui ! Mais avec aussi quelques nuances, nuances qui auraient vraiment pu assombrir le tableau mais ici, curieusement, elles n’ont eu que peu d’impact. Car il faut bien dire que si on pouvait avoir peur du résultat à l’annonce de la rachat de la franchise par Disney (tout en étant quelque peu rassuré par les bandes-annonces), force est de constater que J.J. Abrams s’est très bien réapproprié l’univers de papy Lucas. Sans doute même un peu trop. C’est là le principal reproche que l’on peut faire à ce film : cette impression persistante que de l’hommage au vénérable « Star Wars IV : Un nouvel espoir », on vire régulièrement à la copie éhontée…

 

Star Wars: The Force AwakensPh: Film Frame©Lucasfilm 2015

 

Alors oui bien sûr, on retrouve tout ce qui fait le charme de l’univers « Star Wars », ces créatures qui nous sont devenues familières, ces effets sonores si caractéristiques, mais quand on a tout un tas de scènes qui fleurent bon la redite, ça la fout un peu mal. D’autant que le film n’éclaire pas vraiment sur ce qui s’est passé entre l’épisode VI et ce nouvel épisode VII (qui se déroule trente ans plus tard). Il y a un manque de détails qui peut être gênant, alors qu’ils auraient pu apporter un point de vue nouveau et une variété bienvenue à un univers qui du coup paraît un peu statique. Ceci dit, ce film n’est que le premier d’une nouvelle trilogie, les explications arriveront peut-être plus tard, et on ne peut que l’espérer tant il y a à dire (à moins que Disney ne se décide à distiller ces infos dans des produits de son nouvel Univers Étendu, business is business)…

 

Star Wars VII - 08

 

Toujours est-il que J.J. Abrams a fait oeuvre de respect en renouvelant la franchise avec le souci du détail, reprenant les éléments forts de la franchise, tout cela sans perdre les nouveaux spectateurs qui la découvrirait à travers ce nouvel épisode. Car le doute n’est pas permis, nous sommes dans un « Star Wars », et ce n’est pas le fameux thème et le texte défilant de l’introduction qui vont dire le contraire !

 

Star Wars VII - 14

 

Il y a de l’action, on retrouve certaines vieilles connaissances, de nouvelles mascottes (BB-8 !!) et les nouveaux personnages sont plutôt intéressants, même si l’approche de la Force et du maniement du sabre-laser peuvent sembler un peu étranges… Concernant ces nouveaux personnages justement, on pourrait bien retrouver là ceux qui ont tout pour devenir des personnages-références de cet univers tant ils sont sympathiques et bien campés par leurs acteurs, je pense à John Boyega dans le rôle de Finn et surtout Daisy Ridley dans le rôle de Rey qui crève littéralement l’écran. Dommage que le méchant de l’histoire, Kylo Ren, ne soit pas tout à fait à la hauteur, la faute n’en revenant pas à l’acteur Adam Driver mais plutôt à l’écriture du personnage en lui-même.

 

Star Wars VII - 05

 

Les effets spéciaux sont évidemment largement à la hauteur sans tomber dans l’exubérance numérique des épisodes I, II et III, en revanche la partition de John Williams est pour moi passée relativement inaperçue. Il me faudra sans doute la réécouter (ça tombe bien, elle est gratuite !) mais j’ai l’impression qu’on est un peu dans le cas d’Howard Shore avec la trilogie du « Hobbit » : la flamme n’y est plus…

 

Star Wars VII - 02

 

Ceci dit, malgré cette chronique qui peut sembler en demi-teinte, j’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à retrouver cette saga marquante au cinéma, qui reprend les éléments forts de la trilogie originelle (précisons tout de même que malgré un épisode I sans grande saveur et la ridicule amourette dans le pré de l’épisode II, je ne crache pas sur la prélogie pourtant tant décriée), tout en la renouvelant avec de nouveaux personnages et un contexte un peu différent. Espérons qu’après cet hommage très appuyé, la saga saura trouver sa voie pour tracer un nouveau sillon dans l’histoire du grand cinéma de science-fiction. Rendez-vous est déjà pris pour l’épisode VIII !

 

Star Wars VII - 09

Star Wars VII - 11

Star Wars VII - affiche

 

  
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestmail