Collection les vaisseaux Star Trek : l’USS Defiant et l’Oiseau de Guerre romulien

Posted on 18 janvier 2016

La collection des vaisseaux Star Trek continue de s’enrichir avec deux nouveaux exemplaires qui viennent d’arriver. Au menu du jour : de la Fédération, et du romulien.

Pour ce qui concerne la Fédération, nous avons le droit à l’USS Defiant, le vaisseau attaché à la station spatiale Deep Space Nine (et qui apparaît donc dans cette série télévisée). Un vaisseau relativement petit (170 mètres de longueur en taille réelle), bien loin des plus de 600 mètres de l’Enterprise-D. Mais c’est un vaisseau dit « d’escorte » mais en fait spécifiquement conçu pour la guerre (les vaisseaux type Enterprise sont avant tout des vaisseaux scientifiques et/ou diplomatiques), et qui a une belle allure de vaisseau de course (formule 1 de l’espace ? ^^).

Les modèle présenté ici est d’excellente qualité avec de nombreux détails de peinture et de sculpture. Il n’est pas très grand par rapport à d’autres vaisseaux de la collection mais ce modèle réduit reste d’excellente qualité malgré quelques petits défauts assez habituels (même si on peut toujours le regretter) dans dans productions de grande série (peinture pas toujours bien appliquée, traces de joints, etc…). Ceci dit, il n’a pas le défaut qui avait été découvert sur les modèles destinés aux marchés britanniques et américains (le logo Starfleet orienté dans le mauvais sens sur l’une des nacelles). Bref, ce Defiant est un modèle tout à fait convaincant, mi-plastique mi-métal (la partie supérieure de la coque), doté de quelques raffinements qui lui donne un cachet supplémentaire (les parties en plastique coloré à l’avant et à l’arrière des nacelles).

 

USS Defiant 03  USS Defiant 01  USS Defiant 06

USS Defiant 05  USS Defiant 01  USS Defiant 02

 

L’autre modèle reçu est un vaisseau romulien (on a donc, après l’Oiseau de Proie klingon, un vaisseau de chacun des grandes races ennemies (mais pas toujours !) de Starfleet), l’Oiseau de Guerre. Par rapport au Defiant, on est dans un autre monde en terme de taille : plus de 1300 mètres, deux fois l’Enterprise-D.

Le modèle est lui aussi de très bonne qualité, malgré des défauts qui auraient pu être corrigés en y mettant un peu plus de travail (mais les problématiques de coûts n’y sont sans doute par pour rien, d’autant que le design du vaisseau impose déjà un travail important). Par exemple, alors que les parties extérieures de la coque bénéficient d’un bon travail de peinture pour les vieillir quelque peu (hormis quelques traces blanches sur le dessous qui n’ont à mon avis pas grand chose à faire ici), les parties intérieures sont tout simplement peintes en vert uni. Dommage. La partie avant en revanche est très détaillé, en sculpture comme en peinture.

Mélange de plastique et de métal là aussi (au détriment des parties plastiques qui font vraiment trop plastique comme les nacelles), on a ici un vaisseau très réussi, notamment parce que son design se suffit à lui-même. Il a belle allure cet oiseau ! Petit problème : le support du vaisseau n’est pas des plus fermes, ce dernier a tendance à vouloir s’en échapper, méfiance (ceci dit, les supports qui se placent à l’arrière des vaisseaux comme ici sont ceux qui les mettent le mieux en valeur)…

 

Oiseau de guerre romulien 04  Oiseau de guerre romulien 01  Oiseau de guerre romulien 03

Oiseau de guerre romulien 06  Oiseau de guerre romulien 05  Oiseau de guerre romulien 02

Oiseau de guerre romulien 07  Oiseau de guerre romulien 08

 

Et enfin, rapidement, côté magazines, c’est du standard : description et histoire des vaisseaux (un peu plus longue que d’habitude sur le Défiant), quelques détails sur le peuple romulien, et bien sûr la partie traditionnellement la plus intéressante : le processus amenant au design définitif (où l’on voit que designer de l’Oiseau de Guerre romulien voulait en faire un vaisseau vertical, design d’ailleurs tout à fait convaincant !).

Allez, j’attends la suite.

 

  
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestmail