Collection les vaisseaux Star Trek : l’USS Enterprise-E et le croiseur d’attaque klingon Vor’cha

Posted on 14 mai 2016

Deux nouveaux vaisseaux viennent à nouveau enrichir la collection.

Commençons avec le croiseur klingon Vor’cha, créé pour la série « The Next Generation », puis que l’on verra également apparaître régulièrement dans « Deep Space Nine ». Un design typiquement klingon, à la fois inspiré du fameux « Oiseau de proie » et du vieux « D7 » de la série originale. C’est klingon donc c’est forcément assez brut. Le design n’est pas une fin en soi, et les Klingons appliquent ce principe à la lettre.

Ceci dit, le vaisseau est ici fidèlement représenté, bien sculpté, et peint avec l’ajout d’un effet de patine qui lui donne un air… tout à fait klingon ! Dommage que les parties en plastique (les nacelles et les deux parties qui surplombent le vaisseau : la passerelle de vol derrière la tête du vaisseau, et la plateforme balistique sur la partie arrière du vaisseau) détonnent un peu puisqu’elles n’ont pas bénéficié du même traitement, l’effet de patine par exemple n’existe pas… A part ça, que du classique : du plastique transparent rouge pour les nacelles et les moteurs à impulsion, un support qui tient bien le vaisseau, etc… Pas un design inoubliable donc, mais la miniature reste fidèle et plutôt bien exécutée.

 

Croiseur Vor'cha 06  Croiseur Vor'cha 05  Croiseur Vor'cha 04

Croiseur Vor'cha 03  Croiseur Vor'cha 02  Croiseur Vor'cha 01

Croiseur Vor'cha 07

 

L’autre vaisseau est autrement plus intéressant puisqu’il s’agit de l’Enterprise-E (successeur de l’Enterprise-D donc), qui apparaît pour la première fois dans le très bon film « Premier contact », puis dans les films suivants (« Insurrection » et « Nemesis »). Et là, on sent que la miniature a été soignée. Plein de détails de sculpture, un travail de peinture au niveau, c’est top ! Alors certes, comme le vaisseau est assez long, la soucoupe n’est pas énorme et la figurine n’est pas vraiment imposante par la taille, d’autant plus que le design du vaisseau est beaucoup plus racé que celui de son prédécesseur (avec notamment des nacelles longues placées au dessus d’une soucoupe allongée. Du coup, l’Enterprise-D paraît bien pataude à côté de cette version E…).

Mais en tout cas, côté détails on est servis. Capsules d’évacuation, phasers, passerelle de commandement, moteurs, déflecteurs, tout y est et aisément identifiables. Une belle réussite, avec les habituels parties en plastique transparent (un petit défaut tout de même : le plastique rouge laisse un petit jour sur l’avant des nacelles mais rien de bien méchant…), et surtout une qualité de construction qui fait plaisir.

 

USS Enterprise-E 03  USS Enterprise-E 05  USS Enterprise-E 04

USS Enterprise-E 06  USS Enterprise-E 07  USS Enterprise-E 01

USS Enterprise-E 13  USS Enterprise-E 12  USS Enterprise-E 09

USS Enterprise-E 11  USS Enterprise-E 10  USS Enterprise-E 02

USS Enterprise-E 08

 

Passons maintenant aux choses qui fâchent. Parce qu’il y en a, même si ça ne concerne pas les vaisseaux en eux-mêmes. J’ai en effet constaté que la collection existe maintenant chez les marchands de journaux. C’est une bonne nouvelle en soi, qui montre sans doute que la collection fonctionne suffisamment bien pour se permettre une sortie en kiosque. Mais du coup, j’ai fait ma petite enquête. Un abonnement via cette nouvelle sortie coûte un euro de moins (pour deux numéros) que l’abonnement auquel j’ai souscrit lors de la sortie initiale de la collection. C’est peu de chose, certes, mais je trouve que ça ne récompense vraiment pas les clients fidèles qui ont souscrit depuis le début et ont rendu la sortie en kiosque possible.

Deuxième problème : les « cadeaux » offerts en cas d’abonnement. Ils arrivent avec les 2ème, 4ème et 6ème envois. Sauf que pour moi, ils arrivent avec les 5ème, 12ème et 18ème envois ! Ce qui veut dire que les récents abonnés kiosque recevront leur dû avant moi qui suit abonné depuis août 2015. Et oui, c’est peut-être égoïste mais ça me fout en rogne.

Et donc j’ai écrit à Eaglemoss, en demandant à nouveau (puisque mon premier mail n’a pas reçu de réponse…) des nouvelles des numéros hors-série qui nous étaient promis (soit disant tous les 5 mois environ. Depuis août 2015, toujours aucune nouvelle et curieusement ils ne sont même pas mentionnés dans la collection kiosque…), en plus d’explications sur ce que je viens d’énoncer. Résultat : une réponse toute laconique reprenant simplement ce que je venais de leur écrire, sans apporter aucun détail. Oui, le SAV est présent en cas de dommage sur le contenu d’un colis, de ce côté-là pas de problème. Mais je n’oublie pas les problèmes de facturation au début de mon abonnement pour lesquels il a fallu batailler un peu, et je vois maintenant que quand on pose des questions qui fâchent, qu’on demande des comptes, on noie le poisson. Allez, quand même, une presque-confirmation de ce que je pressentais, je cite : « A ce jour, nous n’avons pas d’information sur les numéros hors-série de la collection Star Trek, la collection officielle des vaisseaux spatiaux. ». Du coup, je suis prêt à parier qu’aucun abonné n’en verra jamais la couleur. Et ça, ça me gonfle. Et quand ça me gonfle, je réagis. Donc je vais attendre le 12ème colis, histoire d’avoir le prochain cadeau, et ensuite bye bye.

 

  
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestmail