Hans Zimmer en concert à Nantes

Posted on 4 juin 2016

C’était le 2 juin dernier, c’était à Nantes et c’était fort.

Madame et moi avions longuement hésité à prendre des places pour ce concert, nous étions certes très clients de cette musique (Hans Zimmer ne plaît pas à tout le monde mais j’avoue que ses musiques tournent très régulièrement dans mes oreilles) mais aussi un peu échaudés par le prix (68€ tarif minimum…), et puis finalement des amis intéressés ont fini par nous convaincre, alors let’s go ! Déjà, première bonne surprise, la salle n’est pas pleine (en même temps, vu les tarifs…), donc nous avons été « surclassés », plus vers le centre de la salle et plus proches de la scène, à des places qui coutaient 40% plus cher.

Ce qui frappe dans ce concert, c’est l’ampleur. L’ampleur du groupe sur scène : j’ai compté environ une soixantaine de personnes ! Des choristes, une section de cuivres, une section de cordes, et toutes les personnes qui gravitent autour du compositeur sur le devant de la scène : violonistes, violoncellistes, claviéristes, guitaristes, bassiste, percussionnistes, batteur… Toute une armée prête à faire jaillir du gros son !

Et c’est ce que nous avons eu ! Mais pas que, car Hans Zimmer a eu la bonne idée de diversifier ses musiques et ses ambiances. Alors bien sûr, il y a des passages obligés, du genre « The dark knight » ou « Gladiator » (avec la chanteuse qui va bien), mais aussi des musiques moins mises en avant quand on parle de Zimmer comme « Miss Daisy », « True romance », « USS Alabama », « Rain man » ou « Anges et démons », ce dernier étant l’occasion pour le batteur de démontrer l’étendue de son talent (regardez son solo ci-dessous à partir de 1min40), on se croyait par moment dans un concert rock (comme sur le morceau « Electro » issu de « The amazing Spider-Man 2 »)! L’aspect batterie/percussions a d’ailleurs apporté un gros plus rythmique sur l’ensemble du concert.

 

 

D’autres bonnes surprises également avec les fameuses paroles du début du « Roi lion » entonnées par Lebo M himself (suivi d’un joli medley sur ce même film), mais aussi un thème issu de « Da Vinci code », tout en émotion. La preuve que Hans Zimmer sait faire autre chose que de la musique assourdissante. Autre démonstration avec le thème du ce superbe film, « La ligne rouge », une longue montée crescendo dans le noir avant qu’un voile rouge ne vienne recouvrir les musiciens pour un final en apothéose. J’en bave encore.

 

 

 

Que dire d’autre ? Que Hans Zimmer est un peu bavard entre les longs morceaux (la plupart sont des medleys tournant autour de dix minutes chacun plus ou moins) ? 😀 Il faut dire qu’il a du monde à présenter vu le remplissage de la scène ! C’est d’ailleurs un aspect appréciable du compositeur allemand qui sait s’effacer derrière les musiciens. Bien sûr il participe au show lui aussi (guitare, clavier, percussions), mais il n’est pas au centre de tout, loin s’en faut, chaque musicien (du moins ceux placés au premier rang, et ils sont déjà une bonne quinzaine !) ayant à peu près tous leur quart d’heure de gloire. Zimmer le dit lui-même : ce n’est pas un show centré sur lui, c’est un show centré sur les musiciens. Et c’est bien le cas.

Bref, on a pour son argent. Car quand tout le monde s’y met, ça envoie du lourd (avec en prime des jeux de lumière à la hauteur, mais sans images des films, sans doute pour des problèmes de droits) ! Comme sur un morceau de « Man of steel » qui commence tout doucement avec Zimmer au piano avant que l’orchestre s’emballe et passe en mode épique !

 

 

Bien sûr, il n’était pas non plus question de faire l’impasse sur d’autres morceaux emblématiques tirés de « Pirates des Caraïbes » ou « Interstellar », pour là aussi de longs medleys dépassant les dix minutes, variés, doux et puissants à la fois.

 

 

 

Enfin, pour clore en beauté ces 2h30 de concert (qui m’aura fait vibrer plus d’une fois), un long rappel sur « Inception », attendu par toute la salle. Une sortie réussie, comme le reste du concert, vraiment enthousiasmant. Gageons que la toupie n’a pas fini de tourner pour Hans Zimmer. 😉

 

 

PS : toutes les vidéos viennent de différents concerts donnés cette année, mais la setlist étant plus ou moins la même à chaque fois, le résultat est à peu de choses près le même.

 

  
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestmail