B comme bière, de Tom Robbins

Posted on 20 juin 2016
Trop c’est trop ! Il y a bien longtemps que j’ai repéré ce petit livre, d’abord avec quelques critiques, puis en le prenant en main en librairie. Mais je n’avais pas cédé. Et puis finalement, lors d’un passage en médiathèque, j’ai fini par l’emprunter, ce petit livre-apéritif dédié à la bière. Santé !

 

Quatrième de couverture :

À la veille de ses six ans, Gracie s’interroge. Quel est ce mystérieux liquide que les adultes ingurgitent avec une telle satisfaction ? Si son père élude ses questions sur la bière, l’Oncle Moe s’avère plus loquace. Il propose même à sa nièce de l’emmener visiter la Brasserie Redhook. Mais quand elle apprend que la visite n’aura pas lieu, Gracie a un accès de colère et engloutit une canette trouvée dans le frigo. Elle voit alors surgir la sympathique Fée de la Bière. Commence alors pour la fillette un voyage fabuleux et instructif au pays de l’alcool couleur de miel.

B comme bière est un conte enchanteur dont la lecture a l’art d’enivrer petits et grands. À consommer sans modération.

 

Il y a une fée pour tout

B comme bière - Robbins - couverture160 pages, un typographie qui disons… prend ses aises ! ^^ Autant dire que ce livre est rapidement lu (deux ou trois heures devraient suffire) ! Et il l’est d’autant plus qu’il est très agréable et surtout très drôle ! Pour faire court, imaginez qu’une fillette de six ans, Gracie, intriguée par ce liquide doré qui fait faire des choses étranges aux adultes et déçue qu’une visite à la brasserie du coin prévue avec son oncle soit annulée au dernier moment, décide sur un coup de tête d’y goûter par elle-même, et qu’à ce moment précis, une fée de la bière, oui, apparaisse devant ses yeux ébahis, rien que ça !

Dès lors, l’auteur nous donne, sur un ton très humoristique et avec un style totalement en accord avec son propos et avec ses personnages (cette fée de la bière m’a fortement fait penser aux « Petites fées de New York » de Martin Millar dans le genre fée qui ne manque pas de caractère !), c’est à dire plein de malice et de loufoqueries (on pourrait trouver des citations à toutes les pages ou presque !) et n’hésitant pas à briser le « quatrième mur » en s’adressant au lecteur, un véritable cours sur la fabrication de ce fameux breuvage. Oui, après la lecture de ce texte, la fabrication de la bière n’aura plus de secret pour vous. Mais n’allez pas croire que ce soit le seul intérêt de ce petit roman.

Car on a aussi une jolie réflexion sur les liens familiaux, le bonheur, le courage, etc… Mine de rien, sous couvert d’une plume vive et amusante, ce petit récit sait se faire profond mais toujours en gardant sa bonne humeur. La petite Gracie est vraiment pétillante et l’auteur a parfaitement su se mettre à sa hauteur pour insuffler au récit ce qu’il faut d’innocence et de gentille naïveté (quoique…) pour poser les bonnes questions et faire réfléchir. Plus malin qu’il n’y parait donc.

« B comme bière » est donc un joli conte philosophique moderne, rafraîchissant, plein de fantaisie et un brin déluré, qui se consomme sans modération ! A lire l’été en terrasse, forcément. 😉 Santé !

 

Lire aussi les avis de Cornwall, Kissifrottla Cause littéraire, Sharon, Fanch.

Critique parue dans le cadre des challenge « S4F3s2 » de Xapur et « CRAAA » de Cornwall.

summer-short-stories-sfff-saison-2  logo CRAAA

 

  
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestmail