Ils ont marché sur la Lune, de Philippe Henarejos

Posted on 3 janvier 2019
Vous l’avez peut-être déjà senti, après un zapping « spécial Lune » et un message de Noël quelque peu orienté, on va sans doute parler un peu partout de la Lune en 2019, et ce blog ne fera donc pas exception. Et pour continuer dans cette thématique, on s’intéresse aujourd’hui à un livre qui retrace dans le détail le déroulé des missions Apollo qui se sont posées sur notre satellite.

 

Quatrième de couverture :

Le 21 juillet 1969, 450 millions de Terriens entendent Neil Armstrong, commandant de la mission Apollo 11, prononcer ces mots historiques alors qu’il pose le pied sur la Lune : « C’est un petit pas pour un homme, un bond de géant pour l’humanité. » En tout, douze astronautes vont fouler le sol de notre satellite naturel et accomplir l’exploration la plus ambitieuse de tous les temps.

Mais pour aller où ? Comment et avec quels moyens, en surmontant quelles difficultés et en courant quels risques ? Et surtout pour quoi faire exactement ?

Si l’épopée Apollo – son contexte géopolitique, ses défis techniques – est connue des amoureux de la conquête spatiale, les explorations menées sur le sol lunaire autour des six sites d’atterrissage, avec leurs expériences d’un intérêt capital pour notre connaissance du Système solaire, constituent de véritables aventures humaines et scientifiques qui restaient à raconter.

Dans ce récit inédit, richement documenté, avec plus de 300 photos et des témoignages exclusifs, Philippe Henarejos nous emmène marcher dans les pas des astronautes – et dans le sillage de leur rover lunaire – afin de découvrir et de revivre tout ce que ces pionniers ont accompli d’unique voici 50 ans. En attendant qu’un jour, peut-être, revienne la saison où l’on va sur la Lune…

 

Les missions Apollo sur la Lune, seconde par seconde ou presque !

50 ans. Nous fêterons en 2019 les 50 ans des premiers pas de Neil Armstrong sur la Lune, le 21 juillet 1969 durant la mission Apollo 11. Des premiers pas timides qui dureront un peu plus de 2h30, et qui se prolongeront sur les missions Apollo suivantes pour des sorties de plus en plus longues. Mais dans un contexte de guerre froide avec l’URSS et devant un défi (qui n’intéresse rapidement plus l’opinion publique) désormais remporté face à l’ennemi, cette course à la Lune s’arrête rapidement, en décembre 1972 avec Apollo 17. Un intervalle de 3 ans et demi donc, pour le débarquement de douze hommes. Et depuis, plus rien. La Lune semble malgré tout être la cible d’un regain d’intérêt, que cela soit purement technique (observations non brouillées par l’atmosphère et les « bruits » émis par l’humanité sur Terre) ou scientifique (car la Lune a encore bien de secrets). Peut-être alors y retournerons-nous un jour, pour, qui sait, pousser un peu plus loin, jusqu’à Mars ?

Mais les missions Apollo ont donc été les seules à alunir. Le livre « Ils ont marché sur la Lune », signé du rédacteur en chef du magazine « Ciel & espace » Philippe Henarejos, est là pour nous remémorer ces missions que tout le monde connaît mais seulement dans les grandes lignes, peut-être même seulement le fait d’avoir marché sur la Lune. Philippe Henarejos retrace donc les missions qui ont aluni, en faisait une exception avec un chapitre sur Apollo 8, premier équipage à orbiter autour de la Lune, sans alunir. Au sommaire donc : Apollo 8, Apollo 11, Apollo 12, Apollo 14, Apollo 15, Apollo 16 et Apollo 17. Je fais l’inventaire complet car l’auteur fait lui aussi un inventaire : il retrace rien de moins que la quasi-intégralité des missions, depuis l’alunissage jusqu’au redécollage vers la Terre, et cela seconde par seconde ou presque !

Le souci du détail est impressionnant, et si le chapitre sur Apollo 11, avec Neil Armstrong et Buzz Aldrin, ne fait « que » 40 pages du fait de sa durée relativement courte, celui sur Apollo 17, la plus longue mission lunaire, en fait 115 ! On imagine donc bien que cet épais volume de plus de 500 pages  n’omet rien de ce qui s’est passé sur la Lune. J’ai bien dit SUR la Lune, ne vous attendez pas à un récit complet des missions lunaires. Toute la partie préparation, décollage, puis voyage pour arriver à la Lune n’est pas présente ici. De même, il est très peu fait mention des pilotes des modules de commande, ceux qui n’ont pas eu la chance de marcher sur la Lune et ont dû attendre leurs petits camarades en orbite. Pas de Apollo 13 non plus, puisque cette célèbre mission n’a pas atteint le sol lunaire. En revanche, pour le reste, tout y est ! Le travail de recherche de Philippe Henarejos est impressionnant : il a dû regarder toutes les vidéos, écouter tous les dialogues, lire toutes les transcriptions des missions. Un travail remarquable.

Alors certes, il faut s’intéresser au sujet pour ne pas trouver ça un peu lassant, malgré une écriture simple et attrayante qui rend ces missions abordables et instructives. Mais pour un amateur de la chose, c’est passionnant. On découvre donc toutes sortes d’anecdotes, de dialogues amusants, mais aussi de moments de tension, de petites prises de bec, de problèmes rencontrés, de découvertes, etc… De même, le caractère des astronautes transparaît bien dans leurs réactions : le stoïque Neil Armstrong et son plus expansif comparse Buzz Aldrin, le très enjoué duo Pete Conrad et Alan Bean (Apollo 12), l’ambitieux et pas très fan de géologie Alan Shepard (Apollo 14, celui que l’on voit dans « L’étoffe des héros »), l’appliqué David Scott (Apollo 15), et j’en passe…

On y voit également qu’il y a eu de la science effectuée sur la Lune (même si un seul vrai scientifique de formation a débarqué, Harrison Schmitt sur Apollo 17, le reste des astronautes étant des pilotes d’essais formés à la science), ces missions ont donné des résultats, en plus d’être une démonstration technologique. On y voit des paysages saisissants (la splendeur des panoramas d’Apollo 15 !), des hommes qui prennent de l’assurance, des missions de plus en plus complexes et qui bénéficient grandement de l’expérience et des problèmes rencontrés par les précédentes, jusqu’à une incroyable mission Apollo 17 qui verra le rover lunaire (mis en service après les randonnées « délicates » de Apollo 14), parcourir plus de 35 kilomètres en éloignant les astronautes de plus de 7 kilomètres du module lunaire.

Et pourtant tout s’est arrêté, la faute à un budget colossal, la faute aux hommes politiques d’alors qui n’ont pas souhaité continuer le programme maintenant que les Soviétiques étaient battus, mais surtout (puisque les raisons précédentes découlent de celle-là) la faute à une opinion publique qui ne se sera jamais vraiment intéressée à la Lune au-delà des premiers pas d’Armstrong. De la nécessité d’une bonne communication, chose que la NASA maîtrisait assez peu à l’époque. Vu les progrès accumulés au fil des missions, on aurait pourtant pu imaginer des choses extraordinaires… Ainsi vont les choses…

« Ils ont marché sur la Lune » est donc un must-have pour qui s’intéresse au sujet, une sorte de livre ultime pour savoir ce que les astronautes ont fait sur la Lune, pas à pas, minute après minute. Tout juste pourrait-on lui reprocher ses photos, regroupées en plusieurs séquences clés lors des différentes missions et qui illustrent bien le propos de Philippe Henarejos et ce qu’ont fait les astronautes, mais dont la qualité d’impression et la taille laissent à désirer. Ainsi à plusieurs reprises, la légende de telle ou telle photo insiste sur un détail qui n’est pas passé à l’impression sur le papier parfait pour du texte mais beaucoup moins adapté aux photos. Mais j’ai un plan B pour les photos du programme Apollo, j’y reviendrai certainement dans un autre article, patience… 😉 En l’état, « Ils ont marché sur la Lune » fait donc parfaitement office de compte-rendu ultime de ce que l’homme a fait sur la Lune, et qui risque bien de le rester encore un certain temps, jusqu’à ce qu’on y retourne enfin…

 

  
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestmail