Utopiales 2019 : 20 pour eux, 10 pour moi

Posted on 31 octobre 2019

Et de dix ! Cette année marquera mon dixième festival des Utopiales consécutifs. Dix ans de conférences, d’achats, de rencontres, d’expos… Dix ans de bonheur, alors que le festival fête sa vingtième édition. Dix ans de suite, ça doit vouloir dire que j’aime bien ce petit festival méconnu… 😉 Alors donc oui, j’y retourne cette année, histoire de faire partie des quasi 100 000 visiteurs qui vont se croiser dans les allées de la Cité des Congrès de Nantes entre le 31 octobre et le 4 novembre 2019, pour profiter de la SF sous toutes ses formes : littérature, BD, films, jeux de société, jeux vidéo, jeux de rôle, expositions, etc…

Le thème de cette année ? Coder/décoder, un thème comme d’habitude décliné sous toutes ses formes, comme le montre la présentation issue du site officiel :

La 20e édition des Utopiales abordera le thème Coder/Décoder !

Mais qu’est-ce que le code, que sont les codes ? S’agit-il seulement de systèmes plus ou moins construits, plus ou moins délibérés, visant à transporter un contenu qu’on espère pertinent vers un interlocuteur ? Ou alors, ces codes sont-ils également, schémas invisibles et indispensables, la structure de l’ADN de nos sociétés, de nos œuvres comme celui de nos corps ?

De la partition de La Neuvième Symphonie au C++ (code de programmation), des IA au big data, des équations qui décrivent le monde aux algorithmes qui le transforment, du langage des abeilles à la langue des signes ou au braille, du chiffre de César à Enigma, des langues mortes à l’esperanto ou au klingon, des stéréotypes genrés aux archétypes du récit… Artistes, auteurs et autrices, scientifiques, pertinent.e.s et impertinent.e.s, vont déchiffrer pour nous les structures cachées de la société, du langage, de l’information et de la création.

J’y serai vendredi et samedi, deux jours qui s’avéreront bien évidemment trop courts pour faire tout ce que j’aurais aimé faire, mais je compte bien en profiter au maximum. Pas de programme préétabli parce qu’on sait bien qu’à l’impossible nul n’est tenu. 😀 Une chose est sûre : je vous y retrouverai autour d’un verre ou d’un livre ou d’une conférence, peu importe, mais je vous y retrouverai. J’ai très très hâte. Alors à très bientôt. 😉

Et pour la route, la splendide affiche signée par le talentueux Mathieu Bablet (comment ? Vous n’avez toujours pas lu « Shangri-la » ? Mais qu’attendez-vous ?), et le mot du Président du festival, Roland Lehoucq.

 

Edit : Bon finalement je me suis préparé un petit programme (grâce à la personnalisation qu’offre le site des Utopiales), histoire de savoir ce que je vais rater. 😀 Il y a des chevauchements, ça ne prend pas en compte le programme des éventuelles dédicaces ni bien évidemment toutes les autres distractions qui ne vivent que pour perturber le programme… ^^ Mais bon, comme ça je pourrai dire que j’ai « un peu » préparé mes Utopiales… 😉

  

  

 

  
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestmail