Utopiales 2012, le débriefing !

Hé bien ma foi, cette cuvée 2012 des Utopiales fut d’un excellent niveau ! Qu’il s’agisse des conférences, des nombreuses rencontres, des auteurs en dédicace, ou des expositions, ce fut un vrai plaisir !

Faisons un peu le tour (avec peu de photos car je ne souhaitais pas m’encombrer d’un appareil photo, je me suis contenté de mon téléphone portable et le résultat est tel qu’attendu : minable !^^)…

 

Les conférences :

A vrai dire, je pensais assister à plus de conférences, j’en avais d’ailleurs coché un bon nombre sur le programme… Mais à force de papillonner un peu partout (preuve que tout était intéressant), j’ai dû me restreindre. Ceci dit, le niveau des conférences m’a semblé bien au dessus de celles de l’année dernière qui m’avaient un peu déçu. Au total, 10 conférences à peu de choses près (car pas toujours complètes, dans certains cas je n’ai pu trancher entre deux conférences ayant lieu en même temps et j’ai donc assisté à une partie de chacune d’elles…). Un total somme toute raisonnable qui m’aura permis de faire connaissance avec certaines personnalités, comme le mathématicien Cédric Villani, particulièrement intéressant, ou bien le romancier Robert Charles Wilson. Sans oublier la fameuse rencontre avec le robot Nao, attendrissant, impressionnant, et surtout ouvrant de vastes perspectives pour l’avenir. Un des grands moments du festival, et le succès de Nao ne se sera pas démenti durant les quatre jours des Utopiales, ses démonstrations et autres danses ayant toujours attiré beaucoup de monde.

Nao, un robot qui plait aux enfants !

 

Quant aux nombreuses conférences qui m’intéressaient mais que j’ai ratées, pas de panique, je les podcasterai (j’ai d’ailleurs déjà commencé, et je me régale !) !

 

Les expositions :

Là, il y en avait pour tous les goûts ! Entre Mervyn Peake (surtout connu en France pour ses talents d’écrivain à travers la trilogie Gormenghast), Dave McKean, Manchu (quel talent !), ou l’exposition très lovecraftienne de Nicolas Fructus (d’anciennes photos sur plaques de verre faisant apparaître d’étranges créatures, le tout accompagné d’une histoire inquiétante), là encore le festival a vu juste !

Mais ce n’est pas tout ! Il y avait aussi une superbe exposition Lego composée de plusieurs dioramas tirés de la saga Star Wars (mais pas seulement). La cantina, la fosse de Carkoon, ou encore l’attaque sur Hoth, un régal pour les yeux !

Et ce qui pour moi représentait le must des expos : « Amazing science », une expo mi-pulp mi-science, magistralement réalisée en détournant certaines couvertures des magazines pulps de la SF américaine des années 30-40 et en y ajoutant un aspect scientifique très actuel. Superbe et très enrichissant ! Je n’ai d’ailleurs pas hésité à récupérer le fascicule reprenant l’intégralité de l’exposition !

  

"Mémoire des mondes troubles" de Nicolas Fructus

"Dernière planète avant Legoland"

La trop courte expo consacrée à Manchu

 

Les dédicaces :

J’ai été plus sage que l’année dernière : seulement 5 dédicaces. Des auteurs « stars » du festival bien sûr : Neil Gaiman, Michael Moorcock, Robert Charles Wilson, mais également Georges Panchard et Laurent Genefort, tous deux très abordables.

 

Les achats :

Evidemment, avec une librairie aussi fournie que celle du festival, difficile de résister, surtout quand les auteurs sont en dédicace… Mais là encore, je suis resté (à peu près) sage : mes deux premiers Gaiman, les deux tomes d’Omale de Laurent Genefort, et un recueil de nouvelles de Roger Zelazny, tous dédicacés (sauf le Zelazny bien sûr).

Sage je suis resté...

 

Les rencontres :

Les blogueurs sont venus en force cette année ! Je ne m’attendais pas à rencontrer autant de monde ! Je me risque à les citer, que les éventuels oubliés me pardonnent… Alors voilà : Guillaume, Anudar, Gromovar, Tigger Lilly, Endea, Plume, Lhisbei et M. Lhisbei, Laure et M. Laure, Tortoise, Shaya, Blop, BiblioManu, Lelf, Herbefol, merci à vous ! Si le festival fut aussi réussi, c’est aussi grâce à vous ! 😉

J’ai aussi rencontré, comme l’année dernière, une partie de l’équipe d’Elbakin. Le dîner ensemble au restaurant fut très agréable, un excellent moment, plein de franches rigolades !

 

Des moments d’émotion :

Comment ne pas mentionner l’hommage qui a été rendu à Roland C. Wagner, disparu cet été ? Une heure d’émotion durant laquelle ses proches ont parlé de lui, longuement, avec le sourire ou les larmes aux yeux.

Et puis bien sûr, la remise du prix Julia Verlanger a donné lieu à la création d’un prix spécial « Roland C. Wagner » (il fut président du jury durant de nombreuses années) qui fut remis à sa fille Natasha, très émue, comme toute l’assemblée présente.

 

Le mot de la (presque) fin :

Oui, presque, car j’en garde un peu pour un autre article. Il ne faudrait en effet pas oublier le prix Planète-SF des blogueurs 2012, qui mérite un petit article à lui tout seul !^^

Ces deux jours furent donc bien remplis ! J’aurais souhaité rester plus longtemps, pour faire durer certaines rencontres parfois trop courtes, ou profiter de plus de choses (je n’ai pas vu de films ou de courts-métrages, ne suis pas allé voir l’espace jeux de plateau/jeux de rôles/jeux vidéo, etc…), mais c’est ainsi ! Cela reste toutefois un excellent souvenir, et la meilleure édition des trois Utopiales auxquelles j’ai assisté, avec encore une fois une excellente organisation, et un petit plus cette année : un compte twitter très vivant et qui a fait un super boulot sur le suivi du festival et des tweets y faisant référence. Un grand bravo, et vivement l’année prochaine !

 

D’autres compte-rendus (et il va encore en pleuvoir dans les jours qui viennent !), avec cette fois des photos de qualité :  GromovarEndeaTigger LillyGuillaumeAnudarLionel DavoustOlivier PaquetReS Futurae, BlopLhisbei.

  
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestmail