Premier sang, de Joe Abercrombie

Parue en France chez J’ai Lu en 2007 (uniquement pour le premier tome, et sous le titre « L’éloquence de l’épée »), avant d’être reprise par Pygmalion en grand format en 2010, la trilogie de « La Première Loi » et son auteur Joe Abercrombie étaient précédés d’une réputation flatteuse mais un peu trop entendue ces derniers mois/années : renouveau de la fantasy, coup de pied dans la fourmilière des clichés, etc… Mon envie de me replonger dans un peu de fantasy m’a finalement incité à me lancer dans ce cycle, qui m’intéressait tout de même il faut le dire, depuis sa sortie.

 

Quatrième de couverture :

Jadis synonyme de liberté et de progrès, l’Union n’est plus que l’ombre d’elle-même, minée par la corruption, les complots de toute sorte et l’incompétence notoire de ses dirigeants.

Ces derniers n’ont aucune conscience des dangers qui les guettent : au nord, les clans barbares se rassemblent sous une bannière unique ; du sud, où les forces du Gurkhul étaient jusque-là tenues en respect par l’armée régulière, proviennent de bien curieuses rumeurs.

Bayaz, le Premier des Mages, sort de sa retraite millénaire pour sauver ce qui peut encore l’être. Son plan inclut un barbare philosophe, un jeune officier écervelé, un navigateur volubile, une intrépide chasseresse,un apprenti dépressif et surtout une grosse, grosse colère…

 

Tout ça pour ça, et pourtant. . .

Premier sang - AbercrombieJoe Abercrombie fait partie, avec entre autres Scott Lynch ou Patrick Rothfuss (pas lu ce dernier pour le moment, mais « Les Salauds Gentilshommes » de Scott Lynch, c’est de la bombe !) de cette nouvelle vague de jeunes auteurs talentueux censés avoir fait bouger la littérature de fantasy, la faisant entrer dans la modernité, reprenant les habituels clichés pour mieux les retourner.

J’attendais donc beaucoup de ce roman initial de la trilogie (premier cliché !) d’Abercrombie. Et je dois dire que c’est bien bon, mais pas tout à fait dans le sens où je l’attendais. La plume est correcte, l’aventure est intéressante, mais c’est long, très long. A vrai dire, il ne se passe pas énormément de choses dans ce roman de 700 pages. Et pourtant ça fonctionne pas mal, et on suit avec intérêt les éléments se mettre en place dans ce qui constitue en fait une gigantesque introduction. On fait connaissance avec les personnages les uns après les autres, du gros costaud rebelle qui ne se pose pas trop de questions (deuxième cliché !) au jeune soldat aristocrate arrogant (troisième cliché !), le tout sous l’égide d’un vieux mage qui en garde sans doute pas mal sous la semelle (mega combo de clichés !). Et tous (ou presque…) se réunissent pour aller mener une quête mystérieuse à l’autre bout du monde (ultra combo !!). Mais ne soyons pas trop médisant, il y a des éléments réjouissants, comme une certaine violence qui ne se cache pas, et un personnage absolument délicieux en la personne de Glotka, un inquisiteur infirme qui joue de son cynisme comme de ses instruments de torture.

Alors oui le roman prend son temps, et pose tranquillement les bases de son univers, avec ses peuples, son histoire, sa géographie (malgré l’absence de carte, mais ce n’est pas vraiment la came de l’auteur). Les personnages ont finalement le temps d’être bien développés (c’est clairement le point fort du roman), sont tout sauf monolithiques, tout en laissant une bonne part de mystère, notamment pour sans doute un des plus importants d’entre eux : le mage Bayaz, et même si tous ne soulèvent pas un grand enthousiasme (j’avoue que le jeune épéiste Luthar m’a un peu laissé froid), le tout se suit avec plaisir.

Mais cela peut surprendre quand on attendait quelque chose qui explose la trop classique fantasy. Oui j’ai lu ce roman avec plaisir, mais j’ai en fait pris du plaisir à la lecture d’un roman qui reprend tout un tas de poncifs, en s’autorisant tout de même une bonne dose de cynisme. J’en attendais sans doute trop tout de suite, mais arrivé à la fin du roman, je suis sûr d’une chose : tout est réuni pour que tout cela vole en éclat (en tout cas je l’espère !) dans le tome 2, qui je lirai tout prochainement avec grand intérêt !

 

Lire aussi les avis de Blackwolf, les lectures d’une guenon, Bruno19, Nanet, Licorne, tam-tam, Merkantil, Codotusylv, Ella.

 

  
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestmail