Etonnants voyageurs 2014

Posted on 17 juin 2014
Du 7 au 9 juin avait lieu le festival international du film et du livre « Étonnants voyageurs » à Saint Malo. C’est la deuxième fois que je me déplace pour ce festival, la première remontant à l’année 2011. C’est un festival généraliste important (250 invités, une quarantaine de nationalités différentes), avec tout de même un morceau consacré à l’imaginaire au sens large (c’est à dire s’intéressant aux films, à la littérature, etc…). Puisque qu’une partie du programme m’intéressait, je m’y suis donc rendu le dimanche, sous un ciel au départ un peu grisonnant puis devenant radieux au cours de la journée. Un programme d’ailleurs plutôt restreint puisque je prévoyais deux films, et auquel il n’a pas été très difficile de se tenir. J’avais même prévu un peu de temps libre. Mais il y a toujours quelques imprévus. Retour rapide sur cette belle journée.

Etonnants Voyageurs - 01

Nous arrivons donc après 3/4 d’heure de route sur Saint Malo, mon épouse et moi, vers 9h30, le temps de trouver une place pour se garer et d’acheter des billets, puis direction le théâtre Chateaubriand pour la diffusion d’un documentaire intitulé « Star Wars, les origines d’une saga » (visible ici en intégralité pour les curieux : https://www.youtube.com/watch?v=pRNyN6cPDaQ). Un documentaire particulièrement complet et intéressant, revenant sur la genése, les références (très nombreuses références politiques, religieuses, mythologiques, etc…) et les thématiques de cette saga culte. Vraiment passionnant, la journée commence bien ! J’aurais bien aimé assister à la conférence qui suivait, mais je voulais assister à la visite guidée de l’exposition « Un an dans les airs » par Nicolas Fructus lui-même (l’illustrateur du livre qui a donné naissance à cette expo). Expo sympathique elle aussi (dans la très jolie chapelle de l’Ecole Nationale Supérieure Maritime, ce qui renforce l’immersion !), avec de nombreuses illustrations issus du livre, mais aussi quelques objets « historiques » (photos sur plaques de verre, etc…) ayant inspiré les auteurs pour leurs créations. Photos interdites, malheureusement.

Etonnants Voyageurs - 02

Le temps d’avaler un sandwich, et nous voilà partis (et pas que nous, la file d’attente pour les projections de 14h est immense !) pour le film « Tolkien des mots, des mondes » que j’attendais beaucoup. Mais ce fut une petite déception. Le réalisateur du film a tenu à préciser que le but du document n’était pas d’apprendre des choses méconnues sur l’auteur, surtout à des personnes qui le connaissent déjà bien. Et de côté là, en effet, rien de nouveau. Ceci dit, ça replace quelque peu l’importance de son oeuvre littéraire, en éludant les trop connus films qui ont sans doute tendance à la masquer. Mais j’ai trouvé le film un peu trop mou, il semble avoir bien du mal à « occuper l’écran » en ayant pour sujet un écrivain et son oeuvre. J’ai tout de même eu la surprise de voir quelques vidéos de Tolkien, l’occasion de l’entendre parler (et son anglais est vraiment difficile à comprendre !), et de réciter quelques phrases en elfique. A part ça, rien de vraiment transcendant. L’horaire de diffusion, juste après le repas, n’a en outre pas aidé…

A partir de là, je me suis dit que nous allions faire un petit tour au salon du livre, histoire de faire deux petites dédicaces de Tim Willocks et Nicolas Fructus, avant une pause crêpes bien méritée. C’était sans compter sur la méticulosité des dédicaces de Nicolas Fructus ! Cinq personnes devant, et plus d’une heure et demie d’attente sous une chaleur écrasante (et sous la verrière en plus, l’effet de serre en direct live !). Mais ça valait le coup (j’ai maintenant un « Dragon Griaule » totalement dédicacé, par le défunt auteur Lucius Shepard et l’illustrateur), d’autant que Cornwall et une de ses collègues de travail (j’ai oublié son nom, toutes mes excuses…) sont venues nous rejoindre dans la file. Discussions et papotages, et le temps nous a paru moins long (et Cornwall a soigné le mal de tête de Nicolas Fructus, sans quoi je ne sais pas dans quel état il aurait fini ses dédicaces…) !^^

Etonnants Voyageurs - 04  Etonnants Voyageurs - 05  Etonnants Voyageurs - 07

Mais du coup, pas de pause crêpes puisqu’il est déjà temps d’aller à la remise du Grand Prix de l’Imaginaire, en croisant rapidement Thomas Geha et l’équipe de la librairie Critic de Rennes au passage. Ce GPI fut l’occasion de croiser quelques têtes connues : Cornwall et son amie bien sûr, mais aussi Thomas Day, Stéphane MarsanLaure et Laurent Kloetzer (tous lauréats, le premier en tant qu’auteur ET éditeur) ou encore Sandrine Brugot Maillard. Nous avons préféré laisser ces derniers fêter ça tranquillement, tandis que l’heure de repartir s’approchait à grand pas.

Etonnants Voyageurs - 06

Une bien belle journée en somme, ensoleillée (parfois trop, un comble ! Qui a dit qu’il ne fait pas beau en Bretagne ?) et bien remplie dans un lieu qui se prête si bien à l’imaginaire (si vous ne connaissez pas Saint Malo, je vous conseille fortement la visite) ! Dommage que le droit d’entrée soit si élevé (12€ par jour et par personne)…

Etonnants Voyageurs - 03  untitled

  
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestmail