Les nouveaux héros, de Don Hall et Chris Williams

L’air de rien, le film « Les nouveaux héros » a débarqué sur la pointe des pieds. J’en avais certes entendu parler sous le titre original « Big Hero 6 » (le même que le comics Marvel dont il est issu puisqu’il s’agit d’une adaptation, l’occasion une nouvelle fois de railler le titre français, d’une fadeur sans nom…), mais sans y prêter plus d’attention que cela. Erreur ! Car « Les nouveaux héros » constitue une vraie bonne surprise !

 

Les Nouveaux Héros 01

 

Ce qui frappe de prime abord, c’est la direction artistique. Choisissant un mélange entre aspiration comics et mangas (reprenant ainsi à son avantage un univers qui marie les deux cultures puisque l’action de situe à San Fransokyo, un San Francisco parallèle largement reconstruit par des immigrants japonais après le grand tremblement de terre de 1906, l’occasion de redessiner San Francisco et certains de ses hauts lieux à la sauce japonaise comme le Golden Gate dont les tours font penser aux torii nippons), les premières images frappent : colorées, vivantes, inventives. On se dit que déjà, sans présager du reste, le film sera agréable pour nos rétines (oui je sais, c’est maintenant le cas pour tous les films à gros budgets, mais ici la direction artistique offre un vrai plus).

 

Les Nouveaux Héros 04

 

Mais le reste n’est pas en reste (ah ah !). Car même si « Les nouveaux héros » est un film Disney, avec ses poncifs (épreuve émotionnelle pour le héros, repli sur soi puis intégration dans un groupe d’amis, aventures pour reprendre goût à la vie, etc…), il offre suffisamment de petites « subtilités » qui font plaisir dans un film de ce type. Il offre également son lot de clins d’oeil qui parleront aux adultes, et on s’amusera à trouver de nombreuses références tout au long du film, et elles sont nombreuses. Surfant ouvertement sur la mode des films de super-héros et la pop culture geek qui va avec (jeux vidéo, comics, mangas, etc…), le film offrira à ceux qui ont baigné dans cette mouvance 1h45 de bonheur.

 

Les Nouveaux Héros 02

 

Au fond la trame reste classique, mais l’inventivité visuelle et l’attachement que l’on peut porter au héros et à son inévitable compagnon, ressort comique du film (pour lequel j’emmétrais un bémol pour la version française), fonctionnent donc très bien. A vrai dire, je ne crois pas avoir été aussi charmé par un film d’animation depuis le premier « Dragons », c’est dire ! Une vraie bouffée de bonne humeur, à consommer sans modération ! Et ne faites pas comme moi, restez jusqu’à la fin de la séance pour ne pas rater la scène post-générique qui fera sourire les amateurs de Marvel.

 

Les Nouveaux Héros 03

 Les Nouveaux Héros - affiche

 

 

  
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestmail