Collection les vaisseaux Star Trek : la classe Norway et le NX-01 Refit

Posted on 8 mai 2017

Vous croyiez en avoir fini avec les vaisseaux Star Trek sur ce blog ? Les voici qui reviennent de plus belle ! Enfin, en tout cas pour cet article. Car oui, mon abonnement s’est arrêté depuis le mois d’octobre de l’année dernière (une carte bancaire arrivée à échéance, Eaglemoss ne m’a jamais réclamé la nouvelle, du coup j’ai laissé tomber. Tant pis pour eux s’ils perdent un abonné).

Oui mais, au fil d’une discussion en commentaires sur un de mes articles, j’ai eu envie de retenter le coup, notamment en ne demandant que les vaisseaux qui m’intéressent vraiment. Quoi de mieux pour cela que le store anglais d’Eaglemoss puisque la collection anglaise est très largement en avance sur son équivalente française ? Ni une ni deux, je commande. Ok, c’est un poil plus cher, ok il faut dépasser les 60€ de commande pour bénéficier des frais de ports gratuits… Qui ne tente rien n’a rien, je commande trois vaisseaux, notés en stock. Tout se passe bien à la commande. Quelques jours plus tard, je reçois un mail m’indiquant qu’un des vaisseaux n’est plus en stock… Eaglemoss un jour, Eaglemoss toujours… Le vaisseau indisponible m’est donc remboursé. Quant aux deux autres, moins de deux semaines après ma commande, les voilà arrivés, en bon état qui plus est (c’était ma plus grosse crainte).

Et donc, le premier d’entre eux, l’USS Budapest de classe Norway, uniquement apparu dans le film « Premier contact », lors de la bataille contre les Borgs. Tout en étant immédiatement identifiable comme étant un vaisseau de la Fédération, son design reste tout de même assez inhabituel : très plat, pas de coque technique, des nacelles aplaties et très proches de la soucoupe, soucoupe de forme triangulaire donnant un forme de flèche à l’ensemble du vaisseau.

Les détails sont nombreux (hublots, phasers, capsules d’évacuation, porte des hangars à navettes… Seul le déflecteur de la soucoupe est un peu laissé à l’abandon…), la peinture est correctement appliquée, le vaisseau est majoritairement composé de métal (seules les nacelles et la partie inférieure de la soucoupe sont en plastique), lui donnant ainsi du poids. On trouve aussi les habituelles parties en plastique transparent bleu et rouge pour le nacelles. Au final, un vaisseau au look un peu « rude », avec ces plaques de couleur faisant penser à du blindage, plus pensé vers un but militaire que scientifique, mais une miniature très bien détaillée et réalisée.

 

USS Budapest 02  USS Budapest 03  USS Budapest 01

USS Budapest 04  USS Budapest 05  USS Budapest 06

 

Et puis l’autre vaisseau. Mon premier « numéro spécial ». Hors collection classique donc, il s’agit d’un vaisseau plus gros que les autres, plus cher aussi, forcément. Côté taille, rien que l’emballage fait la différence, à côté de l’USS Budapest. Bien protégé par du polystyrène, le vaisseau en impose : 18 cm de longueur, voilà sans nul doute la pièce star de ma collection. Il s’agit du NX-01 Refit, un vaisseau… jamais apparu dans aucune série Star Trek ! À tel point qu’on peut presque le considérer comme étant « non-canon », c’est à dire ne faisant pas partie de ce qui est considéré comme appartenant réellement à l’univers Star Trek, puisqu’il sa seule apparition se résume à une image dans un calendrier en 2011. Pourtant réalisé par Doug Drexler, designer ayant contribué à de nombreuses créations sur plusieurs séries Star Trek, ce vaisseau serait sans doute apparu dans la série « Enterprise » si elle avait été renouvelée pour une cinquième saison.

En l’état, cette version « refit » est un peu le chaînon manquant entre le NX-01 de la série et le look plus classique instauré dès la série originale (qui, rappelons-le se déroule une centaine après « Enterprise ») et repris dans les séries ultérieures. Chaînon manquant superbement réalisé d’ailleurs ! La taille de la miniature permet une foultitude de détails, largement plus nombreux que sur le NX-01 d’origine qui pourtant n’en manquait déjà pas ! Avec les deux modèles côté à côte, en plus de la différence de taille, on peut s’amuser à voir le travail réalisé pour passer de l’un à l’autre. La différence qui saute aux yeux, c’est bien sûr l’ajout d’une nouvelle coque technique accompagné d’un déflecteur, lui donnant ce look totalement Star Trek. Les nacelles ont également été modifiées.

Côté finition, c’est là aussi une réussite, avec une peinture bien appliquée, la sculpture est très finement réalisée, et toujours ces plastiques transparents qui donnent un petit plus. Bref, ce modèle avait très bonne presse en Angleterre et outre-Atlantique, je partais plutôt confiant en le commandant, et le résultat est à la hauteur de mes attentes. C’est clairement le fleuron de ma collection.

 

USS Budapest et NX01 refit  NX01 refit 10

NX01 refit 02  NX01 refit 03  NX01 refit 01

NX01 refit 04  NX01 refit 06  NX01 refit 05

NX01 refit 07

NX01 et NX01 refit 03  NX01 et NX01 refit 02  NX01 et NX01 refit 01

NX01 refit 08  NX01 refit 09

 

Je suis donc plutôt content de voir qu’on peut commander sans trop de soucis sur le site anglais de Eaglemoss, et je ne m’interdis pas de le refaire à l’occasion, quelques autres vaisseaux m’intéressent pas mal, comme le tout nouveau USS Franklin, celui du dernier film, « Star Trek Beyond », lui aussi d’une belle taille… À suivre donc, à nouveau. 😉

 

  
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestmail