Collection les vaisseaux Star Trek : le « jumbo-oversized-XL édition-méga maousse » Enterprise TOS

Posted on 27 août 2017

Retour dans l’univers Star Trek avec une nouvelle « miniature ». Oui, un seul vaisseau, mais les guillemets ont de l’importance. Depuis quelque temps, Eaglemoss commerciale des versions extra-larges des vaisseaux emblématiques de la collection. Sont déjà disponibles sur le store français l’Enterprise de la série originale (celui dont il est question ici) et l’Enterprise-D (qui était déjà de belle taille à l’origine). Sur le store anglais, on trouve également l’Enterprise-E. Et viendra ensuite le NX-01. Et bien d’autres encore puisqu’Eaglemoss vient carrément de lancer (aux US) une collection spécifique à ce type de vaisseau. Alléchant, mais tout ça à un coût : 65€ la vaisseau. Ah oui, ça calme… Heureusement, il y a des promos. 20% de réduction cet été, avec même 5% supplémentaires pour l’inscription à la newsletter et le vaisseau tombe à moins de 50€. Toujours cher mais plus acceptable. Allons donc explorer ce nouveau vaisseau, près de l’ultime frontière de mon jardin.^^

Et donc, l’Enterprise de la série d’origine. Ses mensurations : 28 cm de long. Ça fait un beau bestiau, encore plus grand les versions « spéciales » jusqu’ici disponibles (genre le NX-01 refit qui faisait 18 cm). C’est donc de loin le plus grand vaisseau de ma collection jusqu’ici. Fait en grande partie de métal (seules les parties inférieures de la soucoupe et de la coque technique ainsi que les nacelles et le très réussi déflecteur sont en plastique), il pèse son poids. La sculpture reste assez « basique », le vaisseau ayant un design datant un peu, les détails sont donc relativement peu nombreux (je me demande bien ce qu’on peut espérer sur des modèles laaaaargement plus détaillés comme les Enterprise D et E, même si l’Enterprise-D, de par son design assez différent (nacelles plus courtes mais soucoupe plus grande) est plus petit en longueur, mais la soucoupe doit être assez énorme…). Néanmoins, le vaisseau en impose, par sa taille donc forcément, mais aussi par son design, finalement intemporel et emblématique.

 

    

    

    

  

 

Vu le prix de la bête, je vais quand même me permettre d’être un peu critique sur certaines finitions, certains défauts qui auraient pu être évités ou qui montrent un service qualité un peu défaillant (ce qui n’a rien de nouveau quand on parle d’Eaglemoss…). Première chose, le décalage entre la sculpture et la peinture sur le dessous de la soucoupe. C’est un défaut que je connaissais puisque tous les modèles en souffrent (dont celui de Rork, qui est déjà venu commenté par ici, je vous enjoints d’ailleurs à aller consulter son site dédié à la collection, bien plus complet que mes quelques articles disparates). C’est même un défaut qui n’est pas inhérent à ce modèle, les versions XL des Enterprise D et E sont aussi touchées. Ça semble être un simple détail technique, pourtant Eaglemoss n’arrive pas à le corriger. C’est sans doute plus complexe qu’on ne le croit à réaliser sur des miniatures de taille respectable vendues à un prix « low-cost » (là encore je mets des guillemets, chacun place le curseur où il le souhaite quant à ce critère). Ce décalage apparaît d’ailleurs aussi sur la coque technique, et là j’avoue que je m’y attendais moins… Si on ajoute à ça un déflecteur très légèrement de biais (c’est plus frappant sur les photos qu’en vrai, heureusement, et j’ai depuis corrigé ce défaut avec un peu de doigté), une trace de griffure sur la partie inférieure de la soucoupe, quelques traces de colle (et les empreintes digitales des petites mains d’Eaglemoss…), des moulures pas toujours très discrètes et un ou deux « pets » de peinture, on est loin du sans faute.

 

    

    

 

Et curieusement… ce n’est pas bien grave. Parce que d’une part ce sont des détails et il faut avoir le nez dessus pour les voir, et d’autre part parce que ramené au prix de la miniature, il est difficile d’en attendre plus. Oui, j’avoue, j’ai un peu changé mon fusil d’épaule sur ce point (voir mes commentaires sur cet article), mais on parle bien d’une miniature principalement en métal de 28CM DE LONG, PEINTE ET MONTÉE ! Ce n’est pas rien quand on y pense. En tout cas, je suis content de mon acquisition, et c’est bien là l’essentiel. Et maintenant, forcément, je guette une promo pour la suite de ces versions XL (et des modèles classiques également). Pas tout de suite hein, faut que je me refasse une santé financière d’abord.^^

Allez, pour la route (vers l’espace bien sûr), quelques autres photos, dont des photos de groupe pour un peu mieux visualiser la taille. Ce ne sont d’ailleurs pas les plus représentatives puisque j’ai placé à côté de l’Enterprise le NX-01 et le NX-01 refit, qui sont deux modèles « courts » mais avec une soucoupe de grande taille. Il aurait fallu comparer à un vaisseau type Excelsior pour bien voir que ce modèle est VRAIMENT grand. Mais j’ai la flemme de refaire les photos.^^

 

  

  

 

  
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestmail