Saga, tomes 1 et 2, de Brian K. Vaughan et Fiona Staples

Posted on 9 mars 2018
Je m’attaque enfin à la saga « Saga » (!!). Cette série m’attire depuis longtemps déjà (depuis la parution du premier tome en 2013 en fait, alors que le huitième vient tout juste de paraître), et sa disponibilité à la médiathèque de ma ville m’a donc fait franchir le pas. L’attente fut longue mais le plaisir n’en est que plus grand : c’est vif, c’est frais, c’est touchant, c’est SF, c’est une superbe réussite.

 

Quatrième de couverture :

Un univers sans limite, peuplé de tous les possibles. Une planète, Clivage, perdue dans la lumière froide d’une galaxie mourante. Sur ce monde en guerre, la vie vient d’éclore. Deux amants que tout oppose, Alana et Marko, donnent naissance à Hazel, un symbole d’espoir pour leurs peuples respectifs. L’espoir, une idée fragile qui devra s’extraire du chaos de Clivage pour grandir, s’épanouir et conquérir l’immensité du cosmos.

 

Viiiite, la suiiiite !

« Saga » est une série portée par deux personnes de talent, Brian K. Vaughan au scénario, et Fiona Staples au dessin. Le premier est bien connu des amateurs de comics pour notamment la série « Y, le dernier homme », récompensée par de nombreux prix, mais aussi pour diverses collaborations avec Marvel. Il a aussi travaillé dans l’audiovisuel, notamment sur la série « Lost » et a même été showrunner de la série « Under the dome » (adaptée d’un roman de Stephen King). Fiona Staples est quant à elle moins connue, mais j’avais remarqué ses dessins sur une courte histoire de l’excellente série sur les vikings, « Northlanders ».

Et quand deux personnes talentueuses comme elles se rencontrent et se complètent, ça donne « Saga », une excellente série de comics SF, mélangeant action, émotion, créatures diverses et variées, courses-poursuites dans l’espace, etc… « Star Wars » n’est pas bien loin. Un cocktail pas follement original, mais parfaitement maîtrisé.

L’histoire est simple. Deux peuples sont en guerre, l’un vivant sur une planète nommée Continent et maîtrisant une haute technologie, l’autre sur une lune de cette planète, nommée Couronne et usant de la magie. Une guerre que ces deux peuples ont « déplacée » dans tout l’espace connu, pour protéger leur système planétaire d’origine. Le conflit perdure à coup de mensonges et de propagande et se révèle des plus meurtrier. Et au milieu de tout ça, Alana, originaire de Continent, et Marko, venant de Couronne, vont à l’encontre de tout ce qui leur a été appris et tombent amoureux l’un de l’autre. Le début du premier tome voit même la naissance de leur fille, Hazel, qui n’est autre que la narratrice de la série. Nous découvrons donc son histoire, et à travers elle, celle de ses parents, de la guerre, et de tout ce qui gravite autour d’eux.

Un récit simple donc, mais qui ne manque pas d’intérêt dans son classicisme, et possédant en plus une belle propension a toujours se relancer dès les premiers signes de relâchement, en faisant apparaître de nouveaux personnages, en faisant disparaître d’autres, en élargissant l’univers, en jouant sur les cliffhangers, etc… Tout cela va donc vite, parfois très vite, mais on voit du pays, on est dépaysé par toutes ces étonnantes créatures, et finalement pris dans les rets du récit, qui vous emporte pour ne plus vous lâcher. Il faut dire que Alana et Marko sont particulièrement attachants, avec leurs qualité et leurs défauts, et qu’il se battent contre vents et marées pour vivre pleinement leur amour.

Un univers intéressant donc, coloré, bariolé même parfois (le dessin de Fiona Staples est très sympathique même si certains traits restent parfois un peu grossiers, en revanche j’aime beaucoup sa gestion des couleurs), exotique à plus d’un titre, et qui propose une histoire simple, pleine de rebondissements et qui n’oublie pas le côté émotion (sur la difficulté de devenir parents notamment), et dotée de personnages au caractère fort et attachant (et au background fouillé grâce à quelques flashbacks bien placés), c’est un cocktail qui a très bon goût. Et j’en redemande !

 

    

    

    

    

 

  
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestmail