Zapping cinéma

Posted on 24 juin 2013

Je m’aperçois que j’ai pris du retard dans mes critiques cinéma, et que par ailleurs celles-ci ne rentrent pas toujours dans la thématique du blog. Mais pourquoi ne pas en parler malgré tout ? Il n’y pas que la SF dans la vie, et il serait dommage de passer certains très bons films sous silence sous ce seul prétexte… Donc j’ai décidé d’emprunter le concept de « Dans l’œil du dragon » de Tigger Lilly (j’espère qu’elle ne m’en voudra pas), histoire de vous parler en quelques mots des derniers films vus, récents ou pas, SF ou pas, cinéma ou VOD, qui ne bénéficieront pas d’une chronique complète. And… Action !

 

moonrise kingdomMoonrise Kingdom de Wes Anderson :

Drôle et absurde, inventif et émouvant, un joli film sur l’enfance, l’innocence, les rêves. Une belle réussite avec un univers visuel particulier, mais surtout vraiment attachant.

 

 

 

des hommes et des dieuxDes hommes et des dieux de Xavier Beauvois :

Encensé par la critique, j’ai eu du mal avec ce film sur l’assassinat des moines de Tibhirine. Rythme très (trop ?) posé, tout comme la vie de ces moines, il ne se passe pas grand chose. Pourtant, le choix des moines de rester sur place est plutôt bien expliqué, on sent que le danger approche, mais cette extrême langueur a eu raison de moi. Reste malgré tout un drame qu’il est difficile d’oublier.

 

de rouille et d'osDe rouille et d’os de Jacques Audiard :

Une histoire dramatique et émouvante, soutenue par de bons acteurs (Marion Cotillard qui fait ici une vraie belle prestation, et surtout Matthias Schoenaerts). Pudique, intense, sans tomber dans le pathos, Jacques Audiard signe un film délicat qui mérite bien tous les prix qu’il a reçus.

 

 

ecume des joursL’écume des jours de Michel Gondry :

Quelle déception ! Je pensais (et je pense toujours d’ailleurs !) qu’il n’y avait pas meilleur choix possible que Michel Gondry pour adapter le roman un peu fou de Boris Vian. Hélas… Je n’ai rien ressenti au fil de l’histoire de Colin et Chloé, les trucages à l’ancienne, omniprésents, tendent à la démonstration et on finit par frôler l’overdose, et finalement l’ennui. Il y a tout de même de bonnes idées, mais ça ne sauve pas le film… « L’écume des jours », roman inadaptable ? Possible…

 

moonMoon de Duncan Jones :

Une histoire intéressante d’un homme qui travaille seul sur la Lune et qui va découvrir qu’il n’est pas vraiment l’homme qu’il croit être. Un huis-clos dans une station lunaire, un Sam Rockwell qui signe une jolie performance d’acteur, un réalisation et des décors plutôt épurés, une intrigue habile, le film de Duncan Jones (réalisateur du très bon « Source Code »), régulièrement cité parmi les excellents films de SF, ne m’a pourtant pas pleinement convaincu, la faute à un je-ne-sais-quoi sur lequel je n’arrive pas à mettre le doigt… Reste une expérience qui change des poncifs du genre, bien loin des pan-pan-boum-boum auxquels la SF est trop souvent confinée (et signalons une superbe musique, comme d’habitude, de Clint Mansell). Duncan Jones est assurément un réalisateur à suivre de près !

La suite au prochain épisode !

  
Facebooktwittergoogle_pluspinterestmailFacebooktwittergoogle_pluspinterestmail